Université de Lausanne: Le passage en 2e année de médecine se fera sur concours
Publié

Université de LausanneLe passage en 2e année de médecine se fera sur concours

Les candidats malheureux au bachelor de médecine sont nombreux. Dès 2023, un nouveau système leur permettra de ne pas tout perdre en cas d’échec.

par
Francesco Brienza
Même si leurs examens sont réussis, certains candidats seront refusés en 2e année de médecine à Lausanne.

Même si leurs examens sont réussis, certains candidats seront refusés en 2e année de médecine à Lausanne.

Université de Lausanne

Les études de médecine sont cruelles pour quantité de candidats en Suisse. Dans certaines universités, un numerus clausus écrème les vocations avant même le début de leur cursus. À Lausanne, une sélection sévère s’opère parmi les étudiants à la fin de leur 1re année. Seuls les meilleurs peuvent passer en 2e. Les autres, même s’ils ont acquis la matière, sont en situation d’échec.

Pas moins de places

Le Conseil d’État vaudois veut changer de paradigme. C’est pourquoi il a opté pour l’introduction d’un concours pour déterminer l’accès à la 2e année de médecine, dès l’année académique 2022-2023. Pour les conditions de réussite, pas de grand changement: seuls les meilleurs passeront en 2e année et leur nombre ne sera pas revu à la baisse.

Plus de transparence

En revanche, le statut des personnes qui ne figurent pas parmi eux évolue. Celles qui ont acquis les compétences attendues ne seront plus en échec. Mieux: elles pourront même le cas échéant faire valoir les crédits ECTS acquis durant leur 1re année de médecine. «La régulation devient aussi plus transparente», souligne Ariane Baechler, directrice générale adjointe de l’enseignement supérieur.

Cette régulation est imposée par le nombre de places d’apprentissage clinique disponibles pour les étudiants en 2e et 3e années. Ces places manquent pour faire face «à la forte croissance de l’intérêt pour les études de médecine à l’UNIL», précise l’État de Vaud.

Ton opinion

104 commentaires