Actualisé 20.02.2008 à 18:53

Le passeport britannique doit se mériter

Les étrangers vivant et travaillant en Grande-Bretagne devront attendre plus longtemps et payer plus cher s'ils veulent devenir citoyens britanniques en vertu d'une nouvelle législation proposée mercredi.

Les étrangers qui veulent être naturalisés, ce qui leur permet de vivre et travailler sans visa et leur donne le droit de vote, doivent prouver leur allégeance envers la Grande-Bretagne, a expliqué la secrétaire à l'Intérieur Jacqui Smith.

Actuellement, ils doivent déjà passer un test de connaissance sur la vie britannique, parler anglais ou bien gallois ou gaélique et vivre en Grande-Bretagne depuis au moins cinq ans, pour demander la nationalité britannique.

Avec la nouvelle législation, les candidats pourraient être contraints d'attendre huit ans pour faire leur demande. En revanche, ceux qui acceptent d'accomplir un travail bénévolement durant leur temps libre -par exemple entraîner un club local de football ou aider une organisation caritative - verraient cette période réduite à six ans.

Le coût de la naturalisation, 655 livres sterling (870 euros) actuellement, devrait également augmenter, selon le ministère de l'Intérieur. «Nous espérons collecter des dizaines de millions de livres» grâce à cette augmentation, confie un porte-parole du Home Office.

Mme Smith a precisé que son projet législatif, qui pourrait être adopté au cours de l'année, prévoit d'empêcher les étrangers ayant fait de la prison à l'étranger de devenir citoyens britanniques.

La nouvelle législation ne s'appliquera qu'aux personnes entrant en Grande-Bretagne après son adoption et pas à ceux vivant déjà dans le pays, a-t-elle précisé. Si elle est adoptée, elle ne devrait pas entrer en vigueur avant 2010. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!