Allemagne: Le patron d'une brasserie viré pour ivresse au volant
Actualisé

AllemagneLe patron d'une brasserie viré pour ivresse au volant

Le directeur pour l'Allemagne du plus gros brasseur du monde a pris la porte, avec effet immédiat. Anheuser-Busch InBev applique une politique très stricte à ses collaborateurs.

Till Hedrich a été limogé. Il occupait le poste de directeur depuis le 1er janvier.

Till Hedrich a été limogé. Il occupait le poste de directeur depuis le 1er janvier.

Till Hedrich, 44 ans, a reconnu avoir provoqué un accident de voiture sur une autoroute au sud de Munich le 30 avril, alors qu'il était «fortement sous l'influence de l'alcool».

Cet écart de conduite a valu au patron pour l'Allemagne du plus gros brasseur du monde d'être licencié, a indiqué mardi la société Anheuser-Busch InBev. Le départ de Till Hedrich, qui occupait ce poste depuis le 1er janvier, «prend effet immédiatement», a dit à l'AFP un porte-parole de la brasserie qui produit l'américaine Budweiser, l'allemande Beck's ou la mexicaine Corona.

«Tolérance zéro» pour les collaborateurs

«En tant qu'entreprise qui produit de l'alcool, nous avons des règles internes strictes et des recommandations pour les consommateurs sur la manière de profiter des boissons alcoolisées», a expliqué le porte-parole.

Anheuser-Busch InBev a, entre autres, une «tolérance zéro» vis-à-vis de l'alcool au volant pour ses employés, menacés de «conséquences professionnelles» en cas d'infraction.

«L'alcool n'est pas une boisson compatible avec la conduite d'un véhicule. C'est pourquoi l'entreprise a été si choquée avec le récit (ndlr: de l'accident) de Monsieur Hedrich, qui a un rôle modèle en raison de ses fonctions», a poursuivi le porte-parole, sans donner plus de détails sur l'accident.

Till Hedrich a été remplacé par Stuart MacFarlane, le directeur Europe de Anheuser-Busch InBev, qui assurera l'intérim jusqu'à ce qu'un successeur officiel soit nommé.

Anheuser-Busch InBev est né en 2008 de la fusion de deux géants de la brasserie, le belgo-brésilien InBev et l'américain Anheuser-Busch. Numéro un mondial du secteur, le groupe a réalisé 47,1 milliards de dollars (environ 42,4 milliards d'euros) de chiffre d'affaires en 2014.

AB INBEV (afp)

Ton opinion