Actualisé 23.10.2012 à 15:13

Fraude

Le patron de la Banque cantonale de Bâle se retire

Le directeur général de la BKB Hans Rudolf Matter a annoncé mardi son départ à la retraite anticipée à la suite du scandale de la société ASE, soupçonnée de fraude.

Hans Rudolf Matter estime avoir fait «trop confiance et trop délégué»

Hans Rudolf Matter estime avoir fait «trop confiance et trop délégué»

La Banque cantonale de Bâle (BKB) a bouclé son enquête à l'encontre de la société financière ASE Investment, soupçonnée de fraude. Le directeur général de la BKB Hans Rudolf Matter assume ses responsabilités et annonce son départ à la retraite anticipée pour la fin de l'année.

«Il est à craindre que les anciens clients de ASE Investment possédant des comptes auprès de la BKB ont à eux seuls subi des pertes dépassant les 100 millions de francs», a communiqué mardi la banque bâloise.

Trop de «confiance»

Hans Rudolf Matter a justifié son départ devant la presse à Bâle du fait qu'il porte la responsabilité globale pour les activités de la banque. Il estime avoir fait «trop confiance et trop délégué». Son imagination n'était «simplement pas à la hauteur de l'énergie criminelle de ASE», a-t-il déclaré.

Le directeur général restera à la disposition de l'établissement afin d'assurer la transition. La direction par intérim de la BKB sera assurée par Guy Lachapelle, jusqu'ici responsable pour la clientèle commerciale et institutionnelle.

Ex-chef en détention préventive

La BKB avait déposé une plainte pénale en mars après avoir constaté des irrégularités sur les comptes de la société financière ASE, dont les bureaux se trouvent à Frick (AG). Le siège social du gérant de fortune est sis à Engelberg (OW).

Des enquêtes de l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) et du ministère public argovien sont en cours. Depuis le mois d'avril, l'ancien patron de ASE se trouve pour sa part en détention préventive en Argovie. En mai, la société a été liquidée.

Le rapport d'enquête réalisé par l'étude d'avocats Bär & Karrer, mandatée par la BKB, est accablant pour ASE Investment. Le gérant de fortune indépendant aurait ainsi trompé pendant des années sa clientèle, la FINMA, ainsi que la BKB, selon cette dernière.

Plus de 500 investisseurs, auxquels ASE avait promis des rendements très élevés, ont été victimes des pratiques commerciales de la société, avait communiqué en mai la FINMA.

Licenciements à Zurich

Le rapport d'enquête juge par ailleurs positive la structure organisationnelle de la BKB, mais souligne que la banque aurait dû reconnaître les risques et ainsi les limiter. Le gestionnaire ASE avait ouvert des comptes pour sa propre clientèle auprès de la filiale zurichoise de la BKB.

Estimant que la division de banque privée de sa succursale a failli à son devoir de contrôle interne, la BKB annonce le licenciement de trois collaborateurs à Zurich, et des avertissement à quatre autres personnes. Quant aux éventuels dédommagements, la BKB entend s'arranger à l'amiable avec ses clients lésés par ASE.

Quelque 620 clients de la banque bâloise sont affectés, qui ont confié à ASE des sommes entre 100'000 et 200'000 francs en moyenne. Comme d'autres établissements bancaires sont concernés, la BKB dit ne pas être en mesure d'évaluer le volume global des dommages. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!