Coronavirus : Le patron de Pfizer «espère» un vaccin multivariant d’ici à l’automne

Publié

Coronavirus Le patron de Pfizer «espère» un vaccin multivariant d’ici à l’automne

L’entreprise pharmaceutique teste actuellement différents vaccins et différentes doses, afin de trouver quelle pourrait être la meilleure formule. 

Pfizer et l’Allemand Biontech ont mis au point l’un des premiers et plus efficaces vaccins contre le Covid-19.

Pfizer et l’Allemand Biontech ont mis au point l’un des premiers et plus efficaces vaccins contre le Covid-19.

AFP

Un vaccin contre le Covid-19 efficace contre de multiples variants d’ici l’automne «est une possibilité mais pas une certitude», a déclaré mercredi le patron du géant pharmaceutique américain Pfizer, Albert Bourla.

Efficace «contre tout ce qui est connu»

«J’espère que d’ici l’automne – mais ce n’est pas une certitude – nous pourrons avoir un vaccin» qui soit efficace «contre tout ce qui est connu pour le moment», a souligné Albert Bourla, lors d’un point de presse organisé par la Fédération internationale de l’industrie pharmaceutique (Ifpma).

Pfizer mène actuellement des études pour savoir quelle pourrait être la meilleure formule. «Une fois que nous aurons les données qui nous permettent de décider lequel (vaccin) est le meilleur», a précisé Albert Bourla.

Pfizer et l’Allemand Biontech ont mis au point l’un des premiers et plus efficaces vaccins contre le Covid-19 injecté pour la première fois au Royaume-Uni fin 2020, moins d’un an après que la maladie a été détectée en Chine.

Différents essais 

Ce vaccin à ARN messager -comme celui de Moderna- a vu son efficacité réduite face au variant Omicron du virus et ses sous-variants qui donnent le Covid-19, même s’il protège encore très efficacement contre les symptômes graves, les hospitalisations et la mort.

Pfizer teste actuellement différents vaccins et différentes doses. «Une fois que nous saurons quelle est la meilleure voie à suivre, nous demanderons l’homologation» aux Etats-Unis, en Europe et ailleurs dans le monde, a-t-il précisé.

L’OMS «unanime» pour dire qu’il ne faut pas «baisser la garde»

Le Comité d’urgence de l’OMS sur le Covid-19 a «été unanime» à estimer que ce n’était pas «le moment de baisser la garde», a déclaré mercredi son président, le docteur Didier Houssin.

«La situation est loin d’être terminée concernant la pandémie de Covid-19», a déclaré le Français, lors d’un point de presse de l’Organisation mondiale de la santé à Genève.

Le directeur général de l’organisation, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a donc maintenu l’urgence de santé publique de portée internationale pour le Covid-19, le niveau d’alerte le plus élevé de l’OMS.

«Le constat est que la situation est loin d’être terminée concernant la pandémie de Covid 19, la circulation du virus est toujours très active, la mortalité reste élevée et le virus évolue d’une façon imprévisible», a mis en garde le docteur Houssin, alors que de plus en plus de pays ont levé tout ou partie des restrictions sanitaires mises en place pour maîtriser le virus.

«Ce n’est pas le moment de baisser la garde au contraire et c’est une recommandation extrêmement forte du Comité», a souligné le docteur Houssin, enjoignant aux Etats membres de «revoir leur politique nationale, évaluer leurs actions et se préparer à de nouveaux efforts».

(AFP)

Ton opinion

30 commentaires