Le patron du TCS va rembourser une partie de son salaire
Actualisé

Le patron du TCS va rembourser une partie de son salaire

Patron du TCS et candidat PDC fribourgeois au Conseil national, Edgar Schorderet va rembourser une partie de son salaire des deux dernières années.

En juin 2004, Edgar Schorderet devient président central du TCS. En novembre de la même année, le poste-clé de directeur général -le chef opérationnel du TCS - est vacant. M. Schorderet l'occupe ad intérim. Son salaire est augmenté en conséquences.

«J'ai assuré quelque temps les deux fonctions, mon salaire a été adapté à la hausse, je n'ai pas touché deux salaires. Je me suis entièrement consacré au TCS», a dit vendredi à l'ATS M. Schorderet en revenant sur des informations du quotidien Le Matin.

Losque le poste de directeur général a été à nouveau pourvu en décembre 2005, le salaire de M. Schorderet n'a pas été diminué. «Je ne me donne pas moi-même mon salaire. Il n'y a eu ni faute ni tromperie», dit le patron de TCS. (ats)

Ton opinion