Actualisé 05.02.2019 à 19:20

Canada

Le patron emporte le mot de passe dans sa tombe

190 millions de dollars en cryptomonnaie sont bloqués sur la plateforme d'échange QuadrigaCX depuis le décès de son fondateur.

de
man
Gerald Cotten était à la tête de la plateforme d'échange de bitcoins et d'autres monnaies virtuelles. (dr)

Gerald Cotten était à la tête de la plateforme d'échange de bitcoins et d'autres monnaies virtuelles. (dr)

La société QuadrigaCX est dans un grand embarras depuis la mort du patron et fondateur de cette importante plateforme d'échange de cryptomonnaie du Canada. Décédé fin décembre à l'âge de 30 ans des suites de la maladie de Crohn lors d'un voyage

en Inde, Gerald Cotten était en effet la seule personne à connaître le mot de passe d'accès au «cold wallet» (portefeuille chiffré hébergé hors ligne pour des raisons de sécurité) de la firme, relaie le site spécialisé CoinDesk. Conséquence: les responsables de QuadrigaCX ne peuvent plus accéder à l'équivalent de 190 millions de dollars en cryptomonnaie des quelque 115 000 clients de la société.

Selon des documents de la Cour suprême de la Nouvelle-­Écosse, la femme de Gerald Cotten, Jennifer Robertson, a tenté d'accéder à l'ordinateur portable et au portefeuille sécurisé de son mari, mais l'appareil, dont elle ne connaît pas le code, est malheureusement aussi chiffré. Elle a même fait appel à un expert informatique pour «pirater l'ordinateur», mais jusqu'ici sans résultat.

Plusieurs zones d'ombre entourent cette affaire. Il est en effet rare qu'une telle société confie ses clés de sécurité à une seule personne. De plus, d'après «The Globe and Mail», le patron aurait déposé un testament deux semaines avant son décès. Enfin, des experts auraient repéré des mouvements sur des portefeuilles prétendument inaccessibles censés appartenir à Quadriga­CX, rapporte la chaîne CNN. Une procédure judiciaire a été ouverte.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!