Webcam du Lauberhorn (BE): Le patron fait pixelliser son resto après avoir été dénoncé à la police
Publié

Webcam du Lauberhorn (BE)Le patron fait pixelliser son resto après avoir été dénoncé à la police

Sur une webcam du domaine skiable du Lauberhorn (BE), le restaurant Startbar a récemment été pixélisé. Il y a des spéculations sur Twitter pour savoir si cela sert à couvrir les violations des règles relatives au coronavirus. Le tenancier nie toute malversation.

par
sul/lom
Le restaurant Startbar a été flouté le jour-même des nouvelles mesures anti-Covid fermant les restaurants sur les pistes.

Le restaurant Startbar a été flouté le jour-même des nouvelles mesures anti-Covid fermant les restaurants sur les pistes.

Une webcam filmant à 360 degrés le Lauberhorn (BE) offre une vue panoramique sur les montagnes de la région de la Jungfrau. C’est aussi un excellent moyen de voir qui va et vient dans le restaurant «Startbar». Mais la technique d’espionnage ne fonctionne plus: depuis le 18 décembre, le restaurant apparaît pixélisé sur les images, «justement depuis l’entrée en vigueur des mesures luttant contre la propagation du coronavirus», comme l’a noté un utilisateur attentif sur Twitter.

En effet, à cette date, le Conseil fédéral avait décidé de fermer les restaurants en raison de la situation épidémiologique. L'ordonnance s’applique aux établissements de plaine ainsi qu’aux auberges de montagne dans les stations de ski encore ouvertes (sauf dans le canton de Vaud). Des doutes naissent sur Twitter: l’exploitant a-t-il flouté son restaurant pour pouvoir continuer à servir des clients sans être dérangé? Après tout, il ne serait pas le premier à recourir à de telles méthodes : selon les médias, les exploitants de remontées mécaniques autrichiennes changent la position de leurs webcams afin de dissimuler la ruée des clients vers les remontées mécaniques.

«Je ne veux pas que les gens regardent par-dessus mon épaule»

Le tenancier du Startbar, Beni Scheiber, a visiblement été ennuyé lorsqu’il a été confronté au tweet. Il dit clairement ce qu’il pense des personnes qui essaient de ternir sa réputation en ligne plutôt que de s’enquérir auprès de lui personnellement. À la mi-décembre déjà, une personne l’avait dénoncé à la police sur la base d’images de webcam car il y avait apparemment eu un rassemblement de personnes près de la cabane. Beni Scheiber soutient cependant qu’il a toujours adhéré aux mesures anti-coronavirus: «Nous faisons ici tout ce que les autorités fédérales et cantonales stipulent». Néanmoins, le rapport fait aux autorités a donné lieu à une plainte.

À la suite de cette affaire, le propriétaire a décidé de demander à la société de webcams responsable de flouter le restaurant. «Je ne veux tout simplement pas que les gens regardent par-dessus mon épaule», dit M. Scheiber, expliquant sa décision. Le fait que la pixellisation ait été mise en place le 18 décembre, date d’entrée en vigueur des nouvelles mesures fermant les restaurants sur les pistes, n’est qu’une coïncidence selon lui.

Le fait que l’on puisse avoir l’impression qu’il veut dissimuler quelque chose lui est «foutrement égal», assure Beni Scheiber. Il promet que la Startbar ne propose actuellement que des plats à emporter, ce qui est autorisé. Ni la terrasse ni les toilettes ne sont ouvertes au public.

Ton opinion

245 commentaires