Ouzbékistan: Le pays a un nouveau dirigeant
Actualisé

OuzbékistanLe pays a un nouveau dirigeant

Le Premier ministre Chavkat Mirzioïev a été nommé jeudi président par intérim pour succéder à Islam Karimov, décédé le 2 septembre.

Chavkat Mirzioïev.

Chavkat Mirzioïev.

photo: Keystone

Chavkat Mirzioïev, 58 ans, a accepté ce poste après le retrait du président du Sénat Nigmatilla Iouldachev, qui occupait la fonction de président par intérim conformément à la constitution.

Selon un communiqué du gouvernement, Nigmatilla Iouldachev a demandé la nomination de Chavkat Mirzioïev, une proposition soutenue par les députés et les sénateurs. Des élections présidentielles anticipées ont aussi été convoquées et doivent se tenir dans trois mois, précise le gouvernement ouzbek dans ce communiqué.

Président de la commission d'organisation de l'enterrement d'Islam Karimov, mis en terre le 3 septembre à Samarcande dans le sud-ouest de l'Ouzbékistan, Chavkat Mirzioïev faisait déjà figure de favori pour la succession de l'homme fort ouzbek, mort à 78 ans d'une hémorragie cérébrale.

En poste depuis 2003, ce technocrate a rencontré le Premier ministre russe Dmitri Medvedev le jour des funérailles, puis s'est entretenu trois jours plus tard avec le président russe Vladimir Poutine, venu se recueillir sur la tombe d'Islam Karimov. Chavkat Mirzioïev est réputé avoir des liens étroits autant avec la famille du président Karimov qu'avec les responsables des puissants services de sécurité.

«Une perte immense»

Selon les organisations de défense des droits de l'Homme, cet ancien gouverneur de la région de Samarcande, la ville natale de Karimov, est responsable de la production du coton. Dans ce secteur stratégique pour l'économie du pays, les autorités ont été accusées d'avoir recours au travail forcé, y compris d'enfants.

«Vous pouvez entièrement compter sur nous, comme vous pourriez compter sur votre plus fidèle ami», a déclaré Vladimir Poutine mardi quand il a rencontré M. Mirzioïev. Evoquant Islam Karimov, le président russe avait déploré «une perte immense» et salué «un homme d'Etat et un vrai leader».

Les observateurs considèrent Chavkat Mirzioïev comme un homme politique prorusse, lié par son mariage à la famille de l'influent milliardaire russe Alicher Ousmanov, réputé proche de Vladimir Poutine. «Il est probable que l'influence russe en Ouzbékistan va augmenter», a déclaré à l'AFP Alex Melikchvili, de l'institut d'analyse IHS Markit.

Deux autres hauts responsables pourraient toutefois contester l'autorité de M. Mirzioïev: le ministre des Finances Roustam Azimov et le puissant chef de la sécurité Roustam Inoyatov considéré comme l'un des responsables de la répression en 2005 d'une manifestation qui avait fait entre 300 et 500 morts à Andijan (est). (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion