Euro 2016: Le Pays de Galles élimine l'Irlande du Nord
Actualisé

Euro 2016Le Pays de Galles élimine l'Irlande du Nord

Grâce à un but contre son camp sur un centre tendu de Gareth Bale, Le Pays de Galles s'est qualifié pour les quarts malgré un match terne face à l'Irlande du Nord.

1 / 106
L'équipe victorieuse arrive en bus sur la Place du Marquis de Pombal, à Lisbonne. (Lundi 11 juillet 2016)

L'équipe victorieuse arrive en bus sur la Place du Marquis de Pombal, à Lisbonne. (Lundi 11 juillet 2016)

Reuters/Rafael Marchante
Les joueurs de la Selecçao sont acclamés par le public à Alameda D. Afonso Henriques, dans la capitale. (Lundi 11 juillet 2016)

Les joueurs de la Selecçao sont acclamés par le public à Alameda D. Afonso Henriques, dans la capitale. (Lundi 11 juillet 2016)

Keystone/EPA/ANTONIO COTRIM
Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers célèbrent la victoire avec leurs supporters, à Alameda D. Afonso Henriques. (Lundi 11 juillet 2016)

Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers célèbrent la victoire avec leurs supporters, à Alameda D. Afonso Henriques. (Lundi 11 juillet 2016)

Keystone/EPA/ANTONIO COTRIM

Le Pays de Galles s'est qualifié pour les quarts de finale de l'Euro 2016. A Paris, il a battu l'Irlande du Nord 1-0 dans un derby britannique acharné, mais d'une qualité technique très moyenne.

La décision est tombée sur un centre tendu de la gauche de Bale que le défenseur McAuley détournait dans son propre but en tentant d'intervenir devant Robson-Kanu (75e). Ce coup du sort a fait mal aux Nord-Irlandais, qui n'ont pas été en mesure d'aller chercher une égalisation.

Le match n'a de loin pas atteint des sommets, à part dans les tribunes où les deux camps de supporters ont fait honneur à leur réputation. Mais sur la pelouse, on était plus proche d'un duel entre le 15e et le 18e du championnat d'Angleterre que d'une partie censée mettre aux prises deux équipes de l'élite européenne.

Très nerveux, pas habitués à devoir faire le jeu, les Gallois ont eu énormément de peine à entrer dans leur match. En première période, les seules actions dangereuses ont été pour leurs adversaires, sur des tirs de Dallas (10e) et Ward (22e) qu'Hennessey détournait.

Après le thé, les Gallois ont été un peu plus percutants. Une tête de Vokes (53e) et un coup franc de Bale (58e) ont fait passer quelques frissons dans le dos des supporters verts. Il a ensuite fallu le débordement de Bale et l'autogoal consécutif de McAuley pour éviter les prolongations.

Après un tournoi valeureux, l'Irlande du Nord sort donc par la grande porte malgré sa troisième défaite en quatre matches et un neuvième match d'affilée sans victoire depuis 1980 contre son voisin britannique. Will Grigg avait beau être «en feu» comme l'ont encore rappelé bruyamment ses supporters, il n'aura donc pas eu la chance de fouler les pelouses françaises.

Sentant que leur équipe n'était pas bien assurée, les fans gallois ont eux préféré attendre de mener pour donner de la voix. L'humour était au rendez-vous entre les deux camps. Quand les Gallois ont chanté à leurs adversaires «Vous n'avez qu'une chanson» en référence à Will Grigg, les Irlandais ont répliqué en scandant «Vous n'avez qu'un joueur», Gareth Bale évidemment! (ats)

Ton opinion