Actualisé 13.02.2009 à 08:51

Chine

Le pays va se doter d'une "liste noire" de journalistes

Les autorités chinoises vont établir une "liste noire" des journalistes ayant enfreint les règles encadrant leur profession.

Ceux-ci seront interdits d'exercer leurs activités, rapporte vendredi l'agence officielle de presse China News Service.

Li Dongdong, numéro deux de l'administration générale de la presse et de l'édition citée par l'agence, explique que cette base de données réunira les journalistes s'étant rendu coupables d'une «conduite professionnelle malsaine».

«Les personnes dont les noms figureront sur cette liste des transgresseurs seront interdits d'exercice des métiers de l'information», a-t-elle dit. Elle a expliqué ce renforcement de la régulation des journalistes par «la volonté d'en finir avec les fausses informations».

«Une liste de ce genre serait un nouvel élément. Cette histoire de combattre les fausses nouvelles est un masque. On peut dire de tout un tas d'informations qu'elles sont fausses», a réagi Li Datong, ancien responsable du China Youth Daily démis de ses fonctions pour avoir osé critiquer la censure.

«Le problème des reportages et des reporters bidons est réel, mais il existe déjà beaucoup de moyens de les traiter», a-t-il ajouté.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!