Le PCS dit oui à la caisse maladie unique

Actualisé

Le PCS dit oui à la caisse maladie unique

Les délégués du Parti chrétien-social suisse (PCS) ont décidé samedi à Sursee (LU) de soutenir la caisse maladie sociale et unique, soumise en votation le 11 mars.

La décision est tombée par 24 voix contre 6 et 5 abstentions.

L'initiative pour une caisse unique a été présentée par la conseillère nationale Margret Kiener Nellen (PS). Elle a convaincu les délégués d'accepter le texte. Pour le PCS, il est important que la nouvelle caisse soit une nouvelle assurance sociale en matière de santé, à l'instar de l'AVS et de la SUVA, qui fonctionnent parfaitement.

Innovations bienvenues

Alléger le budget des familles et épurer un système devenu opaque forment les principales raisons de ce vote positif, a communiqué le PCS. D'autre part, la gratuité des primes pour les enfants, ainsi que la fixation de celles-ci selon la capacité économique des assurés constituent des innovations bienvenues.

Mme Kiener Nellen a ensuite décrit l'initiative socialiste «pour des impôts équitables», que les délégués du PCS ont décidé de soutenir. Les objectifs de ce texte sont en parfaite adéquation avec le programme électoral du parti, visant davantage de solidarité.

Les délégués ont également approuvé le programme de leur parti pour la prochaine législature, dont le fil rouge est la solidarité et la sécurité. Finalement, ils ont confirmé leur soutien à l'initiative contre l'exportation d'armes.

(ats)

Ton opinion