Affaire Kadhafi: Le PDC étonné que Hans-Rudolf Merz se désaisisse de l'affaire
Actualisé

Affaire KadhafiLe PDC étonné que Hans-Rudolf Merz se désaisisse de l'affaire

Le président du PDC, Christophe Darbellay, se dit «très étonné que Hans-Rudolf Merz se désaisisse de l'affaire au profit du Département fédéral des Affaires étrangères».

«C'était devenu l'affaire du chef et un homme comme Kadhafi ne parle qu'aux chefs d'Etat», a-t-il expliqué. Le président de la Confédération s'est fortement engagé dans cette affaire, il a pris beaucoup de décisions lui-même, la logique aurait donc voulu qu'il poursuive sur cette voie. Par contre, M. Darbellay s'est dit «soulagé que le Conseil fédéral s'en tienne au contrat» signé avec la Libye.

»Un contrat, c'est un contrat, il n'y a pas à le casser ou à le suspendre», poursuit le président du PDC. Et d'espérer un retour rapide des otages. «Je ne doute pas que l'offensive diplomatique se poursuive en coulisse». Le travail de débriefing et les règlements de compte viendront ensuite.

(ats)

Ton opinion