élections au Conseil fédéral: Le PDC renonce à un présenter un candidat
Actualisé

élections au Conseil fédéralLe PDC renonce à un présenter un candidat

Le PDC ne présentera pas de candidat à l'élection au Conseil fédéral du 22 septembre.

Christophe Darbellay et Urs Schwaller avaient motivé la requête de ne pas présenter de candidat faute de soutien hors des rangs PDC.

Christophe Darbellay et Urs Schwaller avaient motivé la requête de ne pas présenter de candidat faute de soutien hors des rangs PDC.

Le groupe parlementaire démocrate- chrétien a largement suivi la proposition de la direction du parti en ne présentant aucun candidat à l'élection au Conseil fédéral, a indiqué vendredi son chef Urs Schwaller sans préciser le résultat du vote.

Interrogé sur les candidats des autres partis, le Fribourgeois a indiqué qu'il ne voulait pas s'exprimer à ce stade. Le président du parti Christophe Darbellay et Urs Schwaller avaient motivé la requête de ne pas présenter de candidat faute de soutien hors des rangs PDC.

Dans un communiqué publié mardi, les deux hommes expliquaient avoir achevé leurs entretiens avec leurs homologues du PS, du PLR, des Verts et de l'UDC. «Il ressort de ces discussions bilatérales qu'à l'heure actuelle, les conditions nécessaires ne sont pas réunies pour mener avec succès une propre candidature PDC».

Le PDC dit maintenir sa revendication d'un deuxième siège au Conseil fédéral et concentrera ses forces à cet effet pour l'an prochain. «Le PDC rappelle au PLR que la composition du Conseil fédéral devra être rediscutée après les élections fédérales de 2011».

(ats)

Jean-françois Rime adoubé par l'UDC

Sans surprise, Jean-François Rime sera le candidat «officiel» de l'UDC à l'élection au Conseil fédéral. Le groupe parlementaire démocrate du centre a avalisé vendredi la proposition de la direction du parti. Le Fribourgeois briguera un des deux postes à repourvoir le 22 septembre.

Le choix de M. Rime s'est fait à l'unanimité, a indiqué à l'ATS le conseiller aux Etats Alex Kuprecht (UDC/SZ). L'UDC revendique un siège supplémentaire au gouvernement, car il ne se sent pas représenté par la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf.

Le parti visera d'abord le siège socialiste laissé vacant par Moritz Leuenberger. S'il n'obtient pas le soutien du PLR dans cette manoeuvre, il affirme vouloir tenter de ravir le fauteuil abandonné par Hans-Rudolf Merz.

Ton opinion