Suisse: Le PDC se positionne sur l'environnement
Actualisé

SuisseLe PDC se positionne sur l'environnement

Pour le PDC, la politique de l'environnement doit rester centrée sur l'être humain.

Le conseiller national valaisan Yannick Buttet, la secrétaire générale du PDC Béatrice Wertli et le Soleurois Stefan Müller-Altermatt.

Le conseiller national valaisan Yannick Buttet, la secrétaire générale du PDC Béatrice Wertli et le Soleurois Stefan Müller-Altermatt.

Alors que la Commission du National commence à traiter les premières mesures de la stratégie énergétique 2050 du Conseil fédéral, le parti a présenté lundi à Berne un papier de position.

Intitulé «Agir dans l'intérêt de nos enfants: la politique du PDC en matière d'environnement», le document «propose une vision globale», a expliqué Béatrice Wertli, secrétaire générale du parti, lors d'une conférence de presse. Pour le parti de la ministre de l'Environnement Doris Leuthard, il s'agit de montrer que l'intérêt pour cette thématique n'est pas l'apanage de la gauche.

Le document propose plusieurs «plans d'action». Le PDC y affiche son soutien aux mesures déjà prises par la Confédération, en matière de biodiversité, de stratégie énergétique ou d'infrastructures ferroviaires. Doris Leuthard peut également compter sur le soutien de son parti à un deuxième tube au tunnel routier du Gothard. C'est «la meilleure solution tant du point de vue de la politique régionale que de la sécurité», selon le papier.

Pour le reste, foin d'idée novatrice. Dans son invitation à la conférence de presse, le PDC signalait déjà sa volonté de «travailler au lieu de discuter». Il prône ainsi des thèmes classiques, tels la mobilité douce, la taxe CO2 ou l'efficacité énergétique des bâtiments.

Faire quelque chose

Le PDC veut montrer «qu'il fait quelque chose», alors qu'un long processus s'engage en ce moment au Parlement et au gouvernement, a déclaré Béatrice Wertli. «Nous sommes le parti de la famille, c'est dans l'intérêt des enfants d'agir sur l'environnement», a argumenté le conseiller national soleurois Stefan Müller-Altermatt.

Le parti se veut toutefois pragmatique. «Nous ne faisons pas une politique pour l'environnement, mais une politique de l'environnement pour l'humain, et centrée sur lui», a précisé le conseiller national valaisan Yannick Buttet. Et de défendre une motion PDC qui veut assouplir les règles de protection des cours d'eau. (ats)

Ton opinion