Abus sexuels: Le pédagogue zurichois n'est pas inculpé
Actualisé

Abus sexuelsLe pédagogue zurichois n'est pas inculpé

Le Ministère public zurichois n'inculpe pas l'ancien pédagogue car les abus sexuels qui lui sont reprochés sont prescrits.

(photo d'illustration)

(photo d'illustration)

Keystone

Après avoir interrogé plusieurs personnes dans le cadre de l'enquête, le Ministère public est arrivé à la conclusion que le faits relatés ne constituaient pas un délit ou alors qu'il y avait prescription, a-t-il indiqué jeudi.

Enquête ouverte en avril

La justice zurichoise a ouvert une enquête au début du mois d'avril en lien avec les reproches d'abus sexuels rendus publics par un ancien élève du pédagogue. A ce moment déjà, le Ministère public constatait que les faits dénoncés étaient prescrits, mais il voulait savoir si l'homme avais commis d'autres infractions qui ne tombent pas sous le coup de la prescription.

Dans un livre paru au début du mois d'avril, cet ancien élève du pédagogue aujourd'hui quinquagénaire, reproche à l'ex-enseignant d'avoir abusé sexuellement de lui, il y a plusieurs décennies, dès l'âge de 12 ans.

Reproches non contestés

Le pédagogue n'a pas contesté les reproches formulés par son ancien élève et il a reconnu que l'auteur du livre n'était pas le seul concerné. Il a déclaré avoir eu des contacts sexuels avec des élèves dans les années 1970 à des fins thérapeutiques. Le domicile de l'ancien enseignant a été perquisitionné.

A la demande de la conseillère d'Etat Silvia Steiner, le département de l'instruction publique du canton de Zurich a aussi ouvert une enquête. Un expert indépendant a été chargé d'examiner la situation juridique des cours pour élèves en difficulté au moment où ont été commis les abus. Il doit aussi déterminer si les prescriptions légales ont été respectées par les autorités et les personnes impliquées dans ces cours. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion