22.09.2020 à 19:04

VaudLe percement du tunnel du LEB est achevé

Après quelque 400 jours d’excavation, parsemés d’embuches, les gares de Lausanne-Chauderon et Union-Prilly sont désormais reliées par une galerie souterraine.

de
Xavier Fernandez

«Ce n’est pas un aboutissement, mais plutôt un soulagement. Après quelque 400 jours d’excavation, soit 100 de plus que prévu, le percement du tunnel du LEB est enfin achevé», partage, un brin ému, Gilles Lequertier, directeur général d’Infra Tunnel, la société chargée des travaux. Mardi après-midi, une cérémonie était organisée à cette occasion, en présence notamment de la municipale lausannoise Florence Germond et la conseillère d’Etat Nuria Gorrite.

Les différents orateurs ont tous souligné la difficulté de l’ouvrage, à commencer par Gilles Lequertier. «Nous avons eu d’abord l’apparition d’un gaz sulfuré, qui est quelque chose de jamais vu dans la région. C’était dangereux pour nos collaborateurs et on devait s’arrêter régulièrement pour aérer. Après, on a eu l’abrasivité, qui a endommagé nos machines et, pour finir, le Covid. Sur les 100 jours de retard, il n’y en a que 15 qu’on peut imputer à notre société.»

Un tunnel reliant désormais les gares de Lausanne-Chauderon et Union-Prilly, sous l’avenue d’Échallens, il s’agira de terminer les aménagements intérieurs. «Pour l’instant, il n’y a qu’un trou. Il faut maintenant faire des banquettes, des tubes pour les câbles, un anneau étanche pour que les trains ne soient pas mouillés, etc. On a encore huit mois de travaux intenses, avant de livrer l’ouvrage à la société qui viendra poser les rails.» La mise en service est prévue en 2022.

Moment très attendu de tous, les derniers centimètres de molasse séparant les deux côtés du tunnel sont tombés vers 14h. Une fois les machines éteintes, une soixantaine de mineurs ont traverser l’ouverture, sous les applaudissements des présents.

Un chantier titanesque

Le chemin de fer Lausanne-Échallens-Berger (LEB), surnommé La Ligne Verte, est une liaison essentielle entre le Gros-de-Vaud et Lausanne. Circulant par endroits en plein centre-ville, le LEB est impliqué dans nombre d’accidents, en particulier au niveau de l’avenue d’Échallens. Il a donc été décidé de le faire passer sous terre, un projet estimé à 136 millions de francs, financés par la Confédération et le canton de Vaud. Le nouveau tunnel s’étend sur 1,3 km de long, et 15m de large. Lorsque tout se passait bien, les mineurs avançaient de 20 mètres par semaine. Un ingénieux système de tunnels secondaires a permis d’évacuer les 255’000 tonnes de molasse par trains. «C’est l’équivalent de 12750 camions qui n’ont pas circulé en plein cœur de Lausanne», explique Gilles Lequertier. À noter que le début des travaux a été retardé à cause d’oppositions d’abord, puis par l’apparition de tombes datant du XIXe siècle.

Une soixantaine d’ouvriers ont été les premiers a traversé le tunnel.

Une soixantaine d’ouvriers ont été les premiers a traversé le tunnel.

Keystone/LAURENT GILLIERON

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
108 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Labite

23.09.2020 à 19:02

Un élu PLR veut réduire les places de parc des fonctionna Oh oui oh oui oh oui on commence par les fonctionnaires de go she ils doivent montrer l’exemple !

Brace Forimpact

23.09.2020 à 08:37

On va avoir droit à une cérémonie d'ouverture pleine de symboles sataniques comme pour le Gothard?

Chauffeur professionnel

23.09.2020 à 05:35

Bonjour C'est l'heure du café bien chaud Bon Petit-déjeuner Très belle journée Mustapha Ghazzal Originaire de Vernier GE