Détenu décédé en cellule: Le père critique le silence des autorités
Actualisé

Détenu décédé en celluleLe père critique le silence des autorités

Le père de l'homme de 42 ans, décédé mercredi dernier dans une cellule de la prison régionale de Berne, critique le silence des autorités suisses.

«Je ne savais pas que mon fils était en prison; personne ne m'en a informé et je trouve que ce n'est pas juste», a-t-il déclaré au journal «Sonntag».

Le père demande maintenant que les autorités fédérales l'informent sur ce qui s'est passé: «c'est le minimum que la Suisse peut encore faire», a-t-il souligné. Selon la presse autrichienne, le fils est soupçonné d'être un intermédiaire dans la vente d'un CD aux autorités allemandes, un CD qui contenait les données bancaires d'environ 2000 fraudeurs du fisc.

Le graphiste avait été arrêté il y a deux semaines dans sa société de Wil (SG) par deux agents en civil de la police criminelle fédérale, rappelle «Sonntag». Il faisait l'objet d'une enquête pour service de renseignements économiques, menée par le Ministère public de la Confédération. L'homme avait été placé en détention préventive à la prison régionale de Berne. Son corps avait été découvert vers 6h30 par les gardiens lors de la distribution du petit déjeuner. (ap)

Ton opinion