Crise migratoire: Le père d'Aylan appelle à accueillir les réfugiés
Actualisé

Crise migratoireLe père d'Aylan appelle à accueillir les réfugiés

Dans une vidéo qui sera diffusée à Noël, le père du petit garçon, noyé en Méditerranée, appelle à la solidarité.

1 / 224
12.08 La «Jungle» de Calais, où affluent régulièrement des migrants espérant passer en Angleterre, accueille aujourd'hui plus de 9000 personnes, soit 2000 de plus qu'en juillet.

12.08 La «Jungle» de Calais, où affluent régulièrement des migrants espérant passer en Angleterre, accueille aujourd'hui plus de 9000 personnes, soit 2000 de plus qu'en juillet.

AFP/Philippe Huguen
Parmi ces 9106 personnes recensées dans les différentes zones du bidonville par les associations l'Auberge des Migrants et Help Refugees, on compte 865 mineurs, dont 676 non accompagnés, ont précisé vendredi deux ONG actives dans le bidonville.

Parmi ces 9106 personnes recensées dans les différentes zones du bidonville par les associations l'Auberge des Migrants et Help Refugees, on compte 865 mineurs, dont 676 non accompagnés, ont précisé vendredi deux ONG actives dans le bidonville.

AFP/Philippe Huguen
24.07.2016 L'île grecque de Lesbos se trouve vidée de ses touristes alors que plus de 800'000 réfugiés sont passés par là en 2015.

24.07.2016 L'île grecque de Lesbos se trouve vidée de ses touristes alors que plus de 800'000 réfugiés sont passés par là en 2015.

AFP/Louisa Gouliamaki

Abdullah Kurdi, le père du petit Aylan Kurdi, l'enfant noyé dont la photo est devenue le symbole du drame des migrants, appelle le monde à ouvrir ses portes aux réfugiés syriens dans un message qui sera diffusé le jour de Noël.

«Mon message est que je voudrais que le monde entier ouvre ses portes aux Syriens. Si quelqu'un claque la porte à la figure d'une personne, c'est très, très difficile», déclare Abdullah Kurdi dans ce message vidéo dont une transcription a été publiée par la chaîne de télévision britannique Channel 4.

Aylan, 3 ans, avait été trouvé mort noyé sur une plage de l'île grecque de Kos en septembre dernier.

Ne plus se sentir «humilié»

Cette famille de Kurdes syriens réfugiée en Turquie en raison de la guerre en Syrie avait tenté comme des milliers d'autres d'entrer clandestinement en Europe par la Grèce sur un bateau pneumatique. En plus d'Aylan, son frère et sa mère avaient péri dans la traversée.

«Lorsqu'une porte est ouverte, on ne se sent plus humilié», déclare Abdullah Kurdi dans son message. «A ce moment de l'année, je voudrais vous demander à vous tous de penser à la souffrance des pères, des mères et des enfants qui cherchent la paix et la sécurité», dit-il. «Nous vous demandons seulement un peu de sympathie».

Un million de migrants

Un million de migrants sont entrés en Europe cette année, un record depuis la Seconde guerre mondiale, ont annoncé mardi l'ONU et l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), indiquant aussi que les arrivées se sont nettement taries depuis le pic d'octobre.

Parmi les migrants qui ont traversé la Méditerranée, «une personne sur deux cette année - un demi-million de personnes - étaient des Syriens fuyant la guerre dans leur pays», selon le HCR et l'OIM. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion