Actualisé 07.05.2012 à 20:08

Affaire MerahLe père d'un tué porte plainte contre Sarkozy

Le père d'un soldat tué en mars par Mohamed Merah a porté plainte contre le président sortant Nicolas Sarkozy et le responsable des services de renseignement.

Albert Chennouf a déposé «une déclaration à la gendarmerie», visant la non-assistance à personne en danger, a-t-on appris auprès du parquet de Nîmes, dans le sud-est de la France. Le dossier doit être transmis à Paris.

«Je souhaite porter plainte contre Nicolas Sarkozy et Bernard Squarcini pour non-assistance à personne en danger. Je les tiens pour responsables de la mort de mon fils», a expliqué M. Chennouf sur le site de l'hebdomadaire Le Nouvel Observateur. Bernard Squarcini est le responsable de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI).

Une vidéo de Mohamed Merah

Des questions

«Nous nous posons fatalement des questions», a-t-il expliqué. «Je pense que lorsqu'on va au Pakistan en faisant un crochet par Israël, ce ne peut être qu'avec la bénédiction des services français. L'hypothèse qu'on a éliminé Merah pour qu'il ne parle pas me paraît de plus en plus plausible (...). La volonté politique était qu'il meure».

Vidéo de l'assaut final de Mohamed Merah

L'avocat de M. Chennouf, Gilbert Collard, a confirmé que son client avait déposé plainte. Il «est en grand désespoir, il paie le prix du drame vécu», a-t-il estimé.

L'intérieur de l'appartement de Merah

Le caporal Abel Chennouf, 25 ans, avait été tué le 15 mars à Montauban (sud-ouest) par le jihadiste Mohamed Merah, qui en moins de dix jours a tué froidement un homme et trois enfants juifs, ainsi que trois jeunes militaires.

Mohamed Merah, qui se revendiquait d'Al-Qaïda, a été abattu le 22 mars lors de l'intervention des policiers dans son appartement à Toulouse (sud-ouest), après 32 heures de siège. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!