Fusillade à Las Vegas: Le père du tueur était un célèbre criminel recherché

Actualisé

Fusillade à Las VegasLe père du tueur était un célèbre criminel recherché

Le sexagénaire qui a tué 58 personnes et blessé au moins 400 personnes n'était pas connu des autorités. L'EI a annoncé que Stephen Paddock s'était converti à l'islam.

par
cga/afp
1 / 54
Un an après le drame, Las Vegas a rendu hommage aux 58 victimes de la fusillade la plus meurtrière de l'histoire récente du pays. (Mardi 2 octobre 2018)

Un an après le drame, Las Vegas a rendu hommage aux 58 victimes de la fusillade la plus meurtrière de l'histoire récente du pays. (Mardi 2 octobre 2018)

AFP
Un Américain est poursuivi pour avoir vendu illégalement de puissantes munitions au tueur de Las Vegas. (Vendredi 2 février 2018)

Un Américain est poursuivi pour avoir vendu illégalement de puissantes munitions au tueur de Las Vegas. (Vendredi 2 février 2018)

AFP
Le shérif de Las Vegas Joe Lombardo annonce dans une conférence de presse que le FBI a ouvert une enquête sur une deuxième personne qui pourrait avoir été impliquée dans le massacre de Las Vegas. (19 janvier 2018)

Le shérif de Las Vegas Joe Lombardo annonce dans une conférence de presse que le FBI a ouvert une enquête sur une deuxième personne qui pourrait avoir été impliquée dans le massacre de Las Vegas. (19 janvier 2018)

Keystone

Stephen Paddock qui a abattu 58 personnes dimanche soir à Las Vegas, n'était pas connu des services de police, mais le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué l'attaque et annoncé que cet homme blanc de 64 ans s'était converti à l'islam «il y a quelques mois».

«L'auteur de l'attaque de Las Vegas est un soldat de l'Etat islamique» a indiqué Amaq, l'organe de propagande de l'EI lundi dans un message en arabe, sans étayer cette affirmation.

Très rapidement, la police fédérale FBI a déclaré n'avoir établi «aucun lien à ce stade avec un groupe terroriste international».

Pas connu des services de police

Le shérif de Las Vegas Joseph Lombardo a également indiqué que Stephen Craig Paddock s'apparentait à un «loup solitaire», et a refusé d'évoquer la piste terroriste. Il n'était pas connu des différents services de police. C'était «une personne désespérée, qui voulait faire beaucoup de victimes», a estimé M. Lombardo.

Un tireur fait feu à Las Vegas

Des tirs à la mitraillette se sont fait entendre. L'assaillant a été abattu par la police. Il a fait au moins 2 morts et une vingtaine de blessés.

Le tireur désormais décédé résidait à Mesquite, petite ville d'environ 18'000 habitants située à quelque 120 kilomètres au nord-est de Las Vegas dans le Nevada, à la frontière avec l'Arizona.

Un père gangster reconnu

Par ailleurs, on a appris lundi soir que le père du tueur de Las Vegas était un ancien braqueur de banque et s'était retrouvé sur la liste des suspects les plus recherchés par le FBI dans les années 1960. Le frère de Stephen Paddock, a ainsi indiqué aux médias américains que son père avait commis au moins trois cambriolages d'établissements bancaires, , avec des armes à feu, à cette époque. Il aurait volé plus de 20'000 dollars de l'époque soit l'équivalent d'environ 165'000 dollars actuels.

L'homme avait été arrêté puis s'était évadé de prison en 1968. Ces actions lui ont donc valu d'être classé parmi les 10 criminels les plus recherchés par le FBI dans cette période avant d'être définitivement capturé dix ans plus tard. Une fois sorti de prison, il avait ouvert une salle de bingo dans l'Oregon. Il est finalement décédé en 1998.

Famille incrédule

Selon son frère Eric, qui a parlé à la chaîne NBC, Stephen Paddock était à la retraite, comme beaucoup d'habitants de Mesquite. «Nous n'avons aucune idée de ce qui s'est passé», a-t-il déclaré, ému, au Las Vegas Review-Journal. «C'est comme si un astéroïde nous était tombé dessus», a ajouté l'homme de 55 ans, qui semblait profondément touché par le massacre. «Rien ne nous permet d'expliquer ce qu'il a fait», a-t-il également précisé.

Stephen Paddock aimait se rendre dans les casinos pour jouer, a-t-il raconté sur NBC News et, interrogé par CBS News, il a indiqué que son frère n'avait pas de «convictions religieuses» connues.

La chaîne ABC News a diffusé une photo de lui devant un bar avec ce qui semble être un verre d'alcool à la main. Sur ce cliché, l'homme a les yeux fermés et arbore une légère barbe grise. Habillé d'une chemise portée sur un T-shirt blanc, il pose avec sa compagne, Marilou Danley, qui a été arrêtée à l'étranger.

Selon ABC, Paddock était un ancien comptable et possédait un brevet de pilote et un permis de chasse délivré par l'Etat d'Alaska.

La chaîne a également révélé que son père était Patrick Benjamin Paddock, un braqueur de banques placé sur la liste des fugitifs les plus recherchés par le FBI dans les années 1960. Ses enfants ne le connaissaient pas très bien, a cependant précisé Eric Paddock.

Dimanche soir, perché au 32e étage d'un hôtel adjacent et surarmé, Stephen Paddock a ouvert le feu sur la foule amassée à un concert de musique country et fait au moins 58 morts.

Le responsable de la pire fusillade de l'histoire moderne des Etats-Unis avait avec lui au moins dix fusils et s'est apparemment suicidé avant que les policiers ne l'atteignent, a indiqué le shérif de Las Vegas.

Deux chambres, deux angles de tirs

Seule certitude, Stephen Paddock avait visiblement minutieusement préparé cette attaque avec l'intention de faire le plus de victimes possibles.

Il avait loué deux chambres contiguës au 32e étage de l'hôtel Mandalay Bay, se donnant la possibilité de deux angles de tir différents, et possédait dix fusils, retrouvés dans sa chambre d'hôtel.

Ton opinion