Enfant mort à l'hôpital: Le père reproche à l'hôpital de ne pas avoir réagi assez vite
Actualisé

Enfant mort à l'hôpitalLe père reproche à l'hôpital de ne pas avoir réagi assez vite

Le père de l'enfant décédé mercredi à l'hôpital Saint-Vincent-de-Paul à Paris reproche à l'hôpital de ne pas avoir réagi assez vite et son oncle demande que "tous les responsables soient punis", dans une interview diffusée jeudi sur le site du Parisien.

«Il y avait personne, je suis sorti dans le couloir et j'ai dit aidez-moi. Il y avait des témoins. Ils disaient "appelez les pompiers!". J'ai fait le tour, il y avait pas un seul infirmier. Et, quand les infirmiers sont venus, il m'ont dit "arrêtez de vous affoler Monsieur, votre fils n'a rien. pourquoi vous nous criez dessus+. Je leur ai dit "mon fils est en train de mourir"», raconte Ihmad, le père de l'enfant, en expliquant que les infirmiers lui ont alors expliqué que l'enfant avait des somnolences.

«Après, quand ils ont vu la gravité de l'affaire, ils sont partis dans tous les sens appeler les médecins et c'était moi qui faisait des réanimations cardiaques à mon fils. Il était déjà mort», poursuit le père.

«Une erreur, C'est mon fils qui est mort. Moi j'ai perdu mon bébé. Il est venu pour des amygdales et on me dit qu'il a eu une crise cardiaque. Il est mort dans mes bras», dénonce-t-il.

Pour Issam, oncle de l'enfant, l'infirmière qui a reconnu une erreur dans l'admnistration du médicament n'est pas la seule responsable: «On peut pas mettre tout sur le dos de cette pauvre dame. Je veux pas de bouc-émissaire, je veux que tous les responsable soient punis et je pense pas que ce soit la seule responsable dans cette histoire et j'espère que la justice fera son travail», dit-il.

Ton opinion