Permis de conduire: Le permis en deux phases fait ses premières victimes
Actualisé

Permis de conduireLe permis en deux phases fait ses premières victimes

Rien ne rappelle aux jeunes conducteurs de demander dans les temps leur permis définitif. Du coup, beaucoup doivent le repasser.

par
Joël Burri

«Nous rencontrons les premières personnes contraintes de refaire l'entier de leur permis, sensibilisation comprise», note un moniteur d'auto-école vaudois. Depuis 2005, les conducteurs qui réussissent leur examen reçoivent un permis à l'essai pour trois ans. Pour obtenir leur licence définitive, ils doivent en faire la demande entre un mois avant et trois mois après l'échéance. Mais d'abord, ils leur faut suivre des formations complémentaires. Or les autorités ne prennent pas la peine de rappeler ces délais aux jeunes automobilistes.

Conduire avec un papier échu peut être lourd de conséquences: cela revient à rouler sans permis. Difficile toutefois de savoir combien de candidats sont concernés. «Ces permis ne sont pas annulés, ils sont échus», relève l'Association des services des automobiles. Elle les estime à 1000 sur les 205 000 permis à l'essai délivrés (dont 15 800 vaudois et 9700 genevois). De plus, environ 12 000 licences ont été annulées à la suite de fautes graves.

Pas d’examen sous la neige

Les flocons ont perturbé les examens de conduite vaudois. Lundi, ils pouvaient être annulés par les aspirants. «Avec ces conditions, comportant d’évidents risques d’accident, le candidat a la possibilité de ne pas effectuer l’examen et cela sans frais», précise le SAN.

Ton opinion