Suisse: Le personnel de santé romand se vaccine plus
Actualisé

SuisseLe personnel de santé romand se vaccine plus

Le personnel soignant des deux côtés de la Sarine réagit différemment face à la vaccination contre la grippe.

Les soignants romands se protègent davantage.

Les soignants romands se protègent davantage.

Dans les hôpitaux suisses, 22% des infirmiers et 51% des médecins décident de se faire vacciner contre la grippe, selon un sondage réalisé par «Le Matin Dimanche» et la «SonntagsZeitung». Le taux de vaccination diffère fortement des deux côtés de la Sarine, le personnel soignant passant davantage à l'acte en Suisse romande.

Côté romand, 32% des infirmiers sont vaccinés contre la grippe saisonnière, contre 16% en moyenne dans les cantons alémaniques. En revanche, chez les médecins, les taux sont comparables de part et d'autre, puisqu'ils atteignent respectivement 53 et 51%.

La palme revient à l'Hôpital de Lavaux, où 78% des médecins et 66% des infirmiers se sont faits vacciner contre la grippe pour la saison 2014-2015. Les Hôpitaux cantonaux de Thurgovie obtiennent eux les meilleurs scores outre-Sarine, avec 64% des médecins et 40% des infirmiers vaccinés.

A la traîne en Suisse romande, l'Hôpital du Jura n'a vu que 23% de ces derniers passer à l'acte. Néanmoins, les plus mauvais élèves au niveau national sont issus de Suisse centrale et orientale, avec des taux de vaccination dans ces hôpitaux souvent inférieurs à 10%.

Le sondage s'appuie sur quelque 300 établissements membres de la faîtière H , qui regroupe les hôpitaux, cliniques et institutions de soins de Suisse. Environ 90'000 personnes y ont répondu, soit les deux tiers des employés des hôpitaux.

Pas de masque outre-Sarine

De 100 à 300 personnes meurent chaque année en Suisse à cause d'une grippe attrapée à l'hôpital, estimait dimanche dernier dans les colonnes des deux hebdomadaires le professeur Andreas Widmer, chef de l'hygiène à l'Hôpital universitaire de Bâle. Selon lui, le refus du personnel soignant de se faire vacciner est l'une des raisons de ces décès.

Il existe néanmoins des mesures alternatives, comme aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). Les employés non vaccinés y sont obligés de porter un masque durant la saison de la grippe.

Ces dernières années, les trois quarts des hôpitaux romands ont introduit cette disposition, mais aucun en Suisse alémanique. Seules huit des 72 directions d'hôpitaux d'outre-Sarine ayant répondu au sondage connaissent des directives similaires pour les unités à risque seulement, comme l'oncologie ou la néonatalogie. (ats)

Ton opinion