Afghanistan - «Le personnel afghan de la DDC sera rapatrié aussi vite que possible»
Publié

Afghanistan«Le personnel afghan de la DDC sera rapatrié aussi vite que possible»

Le personnel suisse du bureau de la Direction du développement et de la coopération (DDC) a quitté Kaboul. Vingt-six Suisses se trouvent encore en Afghanistan. Des solutions doivent être trouvées pour les collaborateurs locaux.

«Nous suivons la situation minute par minute». Ignazio Cassis lors de la conférence de presse sur la situation du personnel afghan de la DDC encore à Kaboul

«Nous suivons la situation minute par minute». Ignazio Cassis lors de la conférence de presse sur la situation du personnel afghan de la DDC encore à Kaboul

dr

En raison des événements qui se sont précipités ces derniers jours à Kaboul, le bureau de la Direction du développement et de la coopération (DDC) dans la capitale afghane a fermé.

Trois membres du personnel suisse ont atterri à Doha au Qatar, ce lundi. Trois autres membres avaient quitté Kaboul auparavant.

Le personnel afghan, toujours sur place

Les 38 agents locaux du bureau de la coopération n’ont pas encore pu quitter le pays. Le Département des affaires étrangères (DFAE) recherche des solutions pour ces personnes ainsi que les membres de leur famille proche. Les quelque 230 personnes recevront un visa humanitaire pour la Suisse.

«Le personnel afghan de la représentation suisse pourrait être considéré par les talibans comme des collaborateurs occidentaux et être en danger de mort. La situation à l’aéroport de la capitale rend difficile le départ de ces gens.» Lors d’un point presse lundi vers 17 heures, le conseiller fédéral Ignazio Cassis a déclaré que son département (les Affaires étrangères) «suivait minute par minute la situation sur place et imaginait tous les moyens pour rapatrier le personnel afghan de la DCC vers la Suisse aussi rapidement que possible.»

Aide à Islamabad

En outre, l’ambassade de Suisse au Pakistan, représentation consulaire pour l’Afghanistan, est en contact avec des ressortissants suisses se trouvant encore dans le pays. Les 26 personnes qui y sont enregistrées doivent contacter l’ambassade à Islamabad si elles ont besoin d’aide pour quitter l’Afghanistan.

(comm/jbm)

Ton opinion