Etats-Unis: Le petit message d'EmRata à Harvey Weinstein
Actualisé

Etats-UnisLe petit message d'EmRata à Harvey Weinstein

Le mannequin a décidé d'exprimer son mécontentement après l'annonce d'un accord entre le producteur de cinéma accusé d'abus sexuels et ses victimes.

par
cga/afp
1 / 8
Le mannequin a décidé d'exprimer son mécontentement après l'annonce d'un accord entre le producteur de cinéma accusé d'abus sexuels et ses victimes.

Le mannequin a décidé d'exprimer son mécontentement après l'annonce d'un accord entre le producteur de cinéma accusé d'abus sexuels et ses victimes.

Getty Images/Jean Baptiste Lacroix
L'image fait partie d'une série prise sur le tapis rouge à l'occasion de première du film «Uncut Gems», produit par son mari, Sebastian Bear-McClard.

L'image fait partie d'une série prise sur le tapis rouge à l'occasion de première du film «Uncut Gems», produit par son mari, Sebastian Bear-McClard.

Richard Shotwell
Emily Ratajkowski a accompagné son post d'un message explicatif.

Emily Ratajkowski a accompagné son post d'un message explicatif.

AFP/Jean Baptiste Lacroix

Un accord de principe a été trouvé pour indemniser des victimes présumées d'Harvey Weinstein, a indiqué mercredi à l'AFP l'avocat d'une d'entre elles, prévoyant le versement de quelque 25 millions de dollars à des dizaines de femmes accusant le producteur de cinéma d'abus sexuels.

Cette transaction, révélée par le New York Times mais qui reste à valider par un juge, serait sans effet sur l'action contre Harvey Weinstein au pénal: le producteur doit comparaître en procès à partir du 6 janvier à Manhattan pour répondre d'accusations d'agressions sexuelles sur deux femmes, qui lui font risquer la perpétuité.

Cette nouvelle n'a pas été du gout d'Emily Ratajkowski qui l'a fait savoir via son compte Instagram suivi par près de 25 millions de personnes. La jeune femme a, pour changer, posté une photo d'elle sur laquelle on peut apercevoir un «Fuck Harvey» («va te faire voir Harvey») sur son biceps gauche. L'image fait partie d'une série prise sur le tapis rouge à l'occasion de première du film «Uncut Gems», produit par son mari, Sebastian Bear-McClard.

Sandra Muller, initiatrice de #balancetonporc

Tout est parti d'une «blague» avec une amie au téléphone, raconte Sandra Muller, initiatrice vendredi dernier du hashtag #balancetonporc qui, dans la foulée des révélations sur Harvey Weinstein, a enflammé Twitter en France. Sandra Muller qui espère que son hashtag pourra faire avancer les choses face au harcèlement sexuel.

Emily Ratajkowski a accompagné son post d'un message explicatif: «Aujourd'hui, Harvey Weinstein et son ancien studio ont conclu un accord de 25 millions de dollars avec ses victimes. Weinstein, accusé de crimes allant du harcèlement sexuel au viol, n'aura pas à admettre ses actes répréhensibles ni à payer de son propre argent #pasdejusticepasdepaix».

Ton opinion