genève: Le Petit Palace pourrait disparaître
Actualisé

genèveLe Petit Palace pourrait disparaître

Des habitants ont porté plainte contre le plus ancien club de la Vieille-Ville. Un bureau des passeports pourrait le remplacer.

par
Shahïn Ammane

«Cris, insultes, bagarres sanglantes et détritus jonchant le pavé de la cour rendent notre vie insupportable.» Parmi les résidents de la rue de la Tour-de-Boël, onze ont porté plainte et envoyé une pétition en ces termes au Conseil municipal. Ils ne tolèrent plus les nuisances nocturnes du Petit Palace, club et boîte à strip-tease ouvert 7 jours sur 7 de 23 h à 5 h du matin.

«Il faut ouvrir le débat», lance Michel Chevrolet. Le journaliste et animateur de Léman Bleu, qui vit dans le quartier, n'a pas signé la pétition. Il n'en demeure pas moins solidaire de ses voisins. «L'interdiction de fumer dans les lieux publics a ajouté à la confusion, en jetant les clients dans la cour en face du club, explique-t-il. A cela s'ajoute le bruit des véhicules qui partent au beau milieu de la nuit.»

Une commission du Municipal a planché sur la pétition. Ses conclusions, débattues lors de la prochaine séance, pourraient déboucher sur des mesures extrêmes. Hormis l'amélioration de l'éclairage, préconisée pour éviter que les zones obscures ne servent d'urinoirs, il est recommandé de ne pas renouveler le bail des lieux, sous contrôle de la Gérance immobilière municipale.

Un bureau des passeports prendrait alors la place du night-club. Si son gérant fait recours, des horaires stricts lui seront imposés. Fermeture du club à 2 h la semaine et à 4 h le week-end. Le bail court jusqu'au 30 juin 2010. Le délai de résiliation est d'un an.

Ton opinion