Accord européen: Le pétrole bondit de plus de 4 dollars

Actualisé

Accord européenLe pétrole bondit de plus de 4 dollars

Le brut s'est échangé à plus de 81 dollars le baril vendredi en milieu d'après-midi, grâce à l'accord conclu dans la matinée au sommet européen.

Les cours du brut rebondissaient fortement vendredi à l'ouverture à New York, dopés par l'accord surprise conclu au sommet européen devant autoriser les fonds de secours européens à recapitaliser directement les banques, qui rassure les courtiers pour la demande. Vers 14H15, le baril de «light sweet crude» (WTI) pour livraison en août bondissait de 4,14 dollars à 81,83 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

«Il n'y a rien de tel qu'un peu de mesures de relance pour faire repartir le marché!», s'est réjoui Phil Flynn, stratège de Price Futures Group. «Il n'y a rien de tel qu'un peu d'argent bon marché pour faire espérer une reprise de la demande», a-t-il insisté.

A l'issue d'un sommet de la zone euro qui s'est achevé au petit matin vendredi, le président de l'UE Herman Van Rompuy a notamment annoncé la mise en place d'ici la fin de l'année d'un mécanisme permettant de recapitaliser directement les banques, sous certaines conditions, via le Fonds de secours de stabilité financière (FESF) et le Mécanisme européen de stabilité (MES).

Euro à son plus haut niveau depuis une semaine

La zone euro est également prête à faire un usage plus «souple» de ces mécanismes financiers afin qu'ils puissent acheter directement de la dette étatique.

Cette annonce a immédiatement fait bondir l'euro à son plus haut niveau depuis une semaine, ce qui contribuait largement au rebond du brut new-yorkais selon les analystes.

En effet, l'affaiblissement du billet vert face à un euro revigoré contribuait à rendre plus attractifs les achats de matières premières libellées en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

Décision plus encourageante qu'attendu

«Cette décision est plus encourageante que ce que l'on attendait de ce sommet européen», a abondé James Williams, de WTRG Economics, et cet effet de surprise tirait fortement les prix de l'or noir à la hausse.

«Et il faut se souvenir d'où l'on vient. On a assisté à un plongeon de près de 30 dollars le baril en quelques semaines et après un tel mouvement, la moindre bonne nouvelle fait repartir les cours», les courtiers équilibrant leurs portefeuilles après avoir parié sur la baisse des cours, a ajouté M. Fluynn. (afp)

Ton opinion