Londres: Le pétrole passe sous la barre des 45 dollars

Actualisé

LondresLe pétrole passe sous la barre des 45 dollars

Les cours du pétrole sont tombés mercredi sous le seuil symbolique de 45 dollars le baril à Londres, son plus bas niveau depuis février 2005.

Les craintes d'une contraction de la demande mondiale en 2008 et 2009 prennent de la consistance.

Le pétrole est tombé en milieu d'échanges européens à 44,87 dollars, un niveau plus atteint depuis février 2005, après la parution de données confirmant la gravité de la crise économique aux Etats-Unis.

A New York, il a terminé à 46,79 dollars, tombant jusqu'à 44,87 dollars, des niveaux plus atteints depuis février 2005. Par rapport à leur record du mois de juillet (147,50 dollars à Londres et 147,27 dollars à New York), les prix du pétrole ont abandonné plus de 100 dollars, soit 70% environ de leur valeur.

Opep en cause

Les cours avaient déjà perdu plus de sept dollars lors de deux séances précédentes. Ils avaient été minés par la décision de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) de maintenir sa production malgré la contraction de la demande dans les pays industrialisés, ainsi que par une série de mauvaises nouvelles économiques.

Dernière mauvaise nouvelle en date, la baisse de l'activité dans les services aux Etats-Unis s'est intensifiée brutalement en novembre, selon l'indice des directeurs d'achats du secteur publié mercredi.

Un autre élément a également accéléré la spirale baissière des prix: l'Opep aurait non seulement déçu les attentes du marché en maintenant sa production au même niveau samedi au Caire, mais elle aurait en outre fort mal respecté les baisses de production décidées à l'automne, selon des chiffres publiés mercredi. (ats)

Ton opinion