Le pétrole pour la première fois au-delà de 105 dollars

Actualisé

Le pétrole pour la première fois au-delà de 105 dollars

Les cours du pétrole ont poursuivi leur envolée jeudi à New York. Ils ont terminé pour la première fois au- delà du seuil de 105 dollars le baril.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de «light sweet crude» pour livraison en avril a clôturé en hausse de 95 cents à 105,47 dollars, un nouveau record de clôture effaçant celui de la veille (104,52 dollars).

Lors des échanges électroniques ayant précédé la séance, les cours de l'or noir ont grimpé jusqu'à 105,97 dollars le baril, un nouveau record absolu.

A Londres, le pétrole Brent a suivi la même tendance, atteignant le prix jamais vu jusqu'à présent de 102,95 dollars le baril.

La veille déjà, les prix de l'or noir avaient fait un bond soudain d'environ cinq dollars, sous l'effet conjugué d'un statu quo de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) sur son quota de production et surtout d'une baisse surprise des réserves américaines de brut, de 3,1 millions de barils la semaine dernière.

Par ailleurs, l'appréciation du prix du baril de pétrole s'est poursuivie au fur et à mesure que le dollar, monnaie dans laquelle est vendu le brut, s'est enfoncé face à l'euro. Le billet vert est tombé jusqu'à 1,5378 dollar pour un euro, un plus bas jamais vu depuis le lancement de la monnaie unique européenne en 1999.

(ats)

Ton opinion