Actualisé 14.03.2009 à 22:59

Votations fédérales du 17 maiLe PEV est favorable à un double oui

Le Parti évangélique, dont les quelque 150 délégués célébraient samedi à Baden (AG) le 90e anniversaire, recommande un double oui le 17 mai prochain.

Le PEV soutient le passeport biométrique et le texte sur les médecines complémentaires.

Les délégués ont aussi avalisé une résolution sur le secret bancaire. Le parti exige notamment du Conseil fédéral qu'il accorde l'entraide judiciaire aux autorités des Etats de droit lors de soupçons fondés de délits fiscaux, quelle que soit leur nature, indique-t-il dans un communiqué.

Si le PEV se montre satisfait de l'assouplissement du secret bancaire, il souligne tout de même être déçu que cette décision ait été prise sous la pression internationale. «Il aurait été préférable d'agir librement à partir du constat que notre manière historique d'interpréter le secret bancaire était injuste par rapport aux pays fraudés».

Oui et oui

Concernant les votations du 17 mai, le parti s'est dit en faveur du texte sur les médecines complémentaires. Présentée comme contre- projet à l'initiative parlementaire qui a été retirée, cette révision législative prévoit le remboursement de la médecine complémentaire sous certaines conditions.

Les médecins pratiquant ce genre de spécialité devront notamment être au bénéfice d'une formation classique complétée par une formation FMH reconnue. Sans grande discussion, les délégués ont dit oui par 108 voix contre 46.

L'autre objet a suscité davantage de débats. Certains délégués ont notamment critiqué le fait que les Suisses n'auront pas le choix entre les nouveaux documents d'identité biométriques et les papiers actuels. Pour 131 délégués contre 34, le fait que l'introduction de passeports biométriques soit une condition à la participation à l'Espace Schengen et à l'entrée aux Etats-Unis sans visa a prévalu.

Avec Doris Leuthard

A l'occasion de ce 90e anniversaire, la conseillère fédérale PDC Doris Leuthard avait fait le déplacement. Sur place, elle a plaidé en faveur de la collaboration en cette période de crise économique.

La ministre de l'économie a avant tout loué la fiabilité du PEV. «Le parti représente des valeurs ancrées dans la chrétienté comme la dignité, la liberté de l'homme et l'équité».

Le parti a été créé en 1919 à Zurich. Il compte aujourd'hui 13 sections cantonales et 4660 membres.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!