Le Pharaon égyptien éclipse la rencontre
Actualisé

Le Pharaon égyptien éclipse la rencontre

Essam El Hadary a été l'attraction d'un derby romand de petite cuvée entre Xamax et Sion (1-1).

Le feuilleton rocambolesque entre Le Caire et Sion a trouvé son épilogue hier, à Neuchâtel, où le pharaon a disputé son premier match officiel pour le FC Sion.

Dans une rencontre fermée, le nouveau joyau valaisan n'a pas eu l'occasion de démontrer l'étendue de la classe qu'on lui prête. S'il n'a pas réussi de blanchissage, le champion d'Afrique en titre n'a pas grand-chose à se reprocher sur le but de Quennoz. Tout juste regrettera-t-il son imprécision sur l'action qui a mené au corner fatidique.

Le président Constantin estimait que son nouveau protégé avait «réalisé le match que l'on est en droit d'attendre de la part d'un gardien de son talent». El Hadary n'a pas eu du travail plein les gants... Loin de là. Néanmoins, il est sorti vainqueur des deux duels que les Neuchâtelois (Coly, puis Chihab) lui ont proposé.

A l'issue de la partie, le pharaon se réjouissait de l'analyse de l'ancien gardien Constantin. Revenant sur sa prestation du jour, il assurait: «C'était un bon début. Maintenant, j'espère amener encore beaucoup plus au FC Sion durant les prochains matches.» A défaut d'avoir dû faire parler sa classe, El Hadary s'est signalé en laissant libre cours à son charisme, saluant çà et là des gens dans les gradins.

Marc Fragnière

Ton opinion