Réseaux sociaux: Le phénomène web qui ravit les pédophiles
Actualisé

Réseaux sociauxLe phénomène web qui ravit les pédophiles

Un nouveau jeu d'ados consistant à se photographier nu avec un couvre-chef sur les parties génitales fait débat en Australie.

par
man

Lancé comme une bonne blague entre amis sur Facebook, le jeu sexy «Sneaky Hat» (chapeau sournois) se retrouve finalement au centre d'un débat en Australie, rapporte le site 7sur7. Le phénomène, qui consiste à se prendre en photo nu avec un chapeau ou une casquette pour cacher les parties génitales, est apparu à la mi-novembre sur le web, après qu'une page Facebook a été créée par un jeune Australien âgé de 15 ans. «Nous pensions que c'était drôle, mais après un moment, cela a commencé à dégénérer et à devenir incontrôlable», a déclaré au site 9MSN l'initiateur du mouvement.

En effet, ce qui devait rester confiné à un cercle d'amis s'est répandu comme une traînée de poudre chez les adolescents, surtout en Australie, et ce malgré la disparition de la page initiale. Des images postées librement sur Facebook se sont ainsi retrouvées sur d'autres sites, notamment YouTube et Google Images, faisant de cette tendance un «paradis pour pédophiles», comme l'ont surnommée les médias locaux et les spécialistes en sécurité sur le web.

Quant au jeune à l'origine du phénomène, une enquête de la police a été ouverte à son égard et il pourrait être jugé pour encouragement à la pornographie infantile.

Ton opinion