F/A-18 crashé: Le pilote avait aussi testé les Gripen
Actualisé

F/A-18 crashéLe pilote avait aussi testé les Gripen

Martin H., alias Tinu, est le militaire qui a pu s'extraire in extremis de son F/A-18 en perdition. Il avait participé aux essais de l'avion que voulait acquérir Berne.

par
dmz

Mercredi, un jet de l'armée suisse se crashait lors d'une mission d'entraînement dans l'Est de la France. Son pilote a réussi à s'éjecter. Blessé, il a été hospitalisé à Besançon. Selon les dernières informations, il a été rapatrié jeudi, mais devra encore être soigné. La nature de ses blessures n'est pas connue.

Des recherches de «Blick» ont permis de mettre un nom sur ce militaire: l'homme s'appelle Matin H., alias Tinu et est originaire du canton de Soleure. Daniel Reist, porte-parole de l'armée, confie au quotidien alémanique qu'il «compte 3500 heures de vol à son actif, dont 1100 sur F/A-18.»

Il a volé sur les Gripen

Martin H. semble jouir d'une excellente réputation au sein des forces aériennes. Le conseiller fédéral Ueli Maurer lui avait d'ailleurs confié la tâche de se rendre en Suède et de tester les Gripen, que le ministre de la Défense a par la suite souhaité acquérir. En février 2014, il avait participé à une conférence de presse (photo ci-dessus) pour défendre, avec son grand chef, l'achat de ces machines.

Les causes de l'accident restent pour le moment inconnues. Jeudi, la justice militaire suisse a officiellement ouvert une enquête, en collaboration avec les autorités françaises, qui durera probablement plusieurs mois. Il semble toutefois, d'après le «TagesAnzeiger», qu'il n'y ait pas d'indice laissant croire à une faille dans le système de l'avion.

Ton opinion