Actualisé 14.01.2014 à 07:30

Gérard de la TV

Le «pire de la télévision» française distingué

Jean-Pierre Pernaut, Jean-Marc Morandini, Sophia Aram, Laurence Ferrari, Nabilla, Laurent Delahousse et Daniela Lumbroso comptent parmi les principaux lauréats malgré eux des 8e Gérard de la télévision.

Sophia Aram a reçu un prix pour son émission éphémère sur France 2.

Sophia Aram a reçu un prix pour son émission éphémère sur France 2.

Sur le modèle des «Razzie Awards» aux Etats-Unis, les Gérard de la télévision ont pour ambition à chaque palmarès de «rendre le petit écran meilleur». Les trophées sont des parpaings en ciment doré.

Au cours d'une cérémonie en direct sur la chaîne privée Paris Première, Alessandra Sublet et Cyril Hanouna ont été distingués par le Gérard de l'animateur et de l'animatrice, prix organisé en partenariat avec «Télé-Loisirs».

Le «Gérard de l'émission dont les concepteurs auraient peut-être dû attendre les audiences avant de lui donner un titre» est allé à «Jusqu'ici tout va bien», l'ancienne émission de Sophia Aram sur France 2, retirée de l'antenne au bout de quelques mois en raison d'audiences désastreuses.

L'humoriste était présente dans la salle et est venue chercher son prix. «C'était pas facile, la compétition était un peu serrée. Il y avait du bon, il y avait du lourd. Je suis hyper contente d'avoir un Gérard, au moins on n'aura pas loosé sur tout. (…) J'aimerais partager ce joli parpaing avec mon équipe qui est venue ce soir», a-t-elle dit.

Pernaut, le bon vieux temps

Le journal télévisé de Jean-Pierre Pernaut (TF1) a reçu le «Gérard de l'émission qui nous rappelle le bon vieux temps où il n'y avait pas d'iPhone, pas de Facebook, pas de Roms, pas d'Arabes et pas d'homosexuels qui vont manifester dans nos rues pour se marier alors que c'est contre nature».

Le «Gérard de l'émission où les chroniqueurs servent à rien, mais comme l'animateur non plus, cela se voit moins» est allé au magazine «Le Grand 8» (Direct 8) de Laurence Ferrari, avec Roselyne Bachelot, Audrey Pulvar et Hapsatou Sy.

«Allo Nabilla» a reçu le «Gérard du projet d'émission jeté aux 'chiottes' par toutes les chaînes, mais apparemment les canalisations débouchent chez NRJ12».

Le «Gérard de l'émission que tu ne regardes que si tu es seul chez toi en fin de droits, ou en fin de vie» a distingué «Toute une histoire» de Sophie Davant (France 2).

Grand journal épinglé

Le Grand journal de Canal a été épinglé par le «Gérard de l'émission dont les producteurs se sont dit: 'Bon, cela fait vingt ans que l'on se la joue chaîne cool, chic et transgressive, mais on sait bien qu'en vrai, on a un public de gros 'beaufs' comme les autres, alors on y va, on invite Nabilla'».

Enfin, Laurent Delahousse, l'un des journalistes stars de France 2, n'a pas été épargné avec le «Gérard de l'animateur qui se 'kiffe' tellement que, quand il s'approche d'un miroir, il ne peut pas s'empêcher de lécher son reflet».

Le jury est composé d'une trentaine de journalistes et critiques de télévision dont ceux du «Monde», de RMC, de TechniKart, d'Arte et du «Nouvel Observateur». (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!