Le placement de produits touche aussi les films pornos

Actualisé

Le placement de produits touche aussi les films pornos

Le fabricant Hitachi a placé un vibromasseur Magic Wand dans un film X. Nouveau phénomène.

Machine à sexe par téléphone ou Internet, le Televibe 8100 a aussi intégré le scénario d'un film porno ainsi qu'une marque de miel dont le nectar couvrait le corps d'un acteur musclé. Le placement de produits dans les films érotiques est un phénomène récent et marginal.

Chacun le sait: James Bond roule en Austin Martin, porte une Omega et boit du Martini. La star du porno Rocco Siffredi a joué dans plus de 1400 films, et on ignore tout de ses goûts. C'est que l'undercover marketing n'a longtemps touché que les œuvres traditionnelles.

«Aucune entreprise ne souhaitait associer son image à la pornographie», confie Jacques Lendrevie, auteur de l'ouvrage de référence Le Publicitor.

«Les marques de luxe ne s'intéressent pas à ce support borderline, note un expert genevois du placement de produits qui souhaite garder l'anonymat. L'industrie du porno, très puissante aux Etats-Unis, approche cependant ce marché parce qu'elle espère par là une nouvelle source de revenus.» Des chercheurs notent des tentatives d'introduction du préservatif dans la pornographie africaine dans le cadre de la lutte contre le sida.

«Il ne serait pas si surprenant que quelqu'un tente un jour de modifier les contenus pornographiques pour exploiter les inclinations culturelles américaines pour d'autres produits, d'autres causes, voire des candidats politiques», écrit le chercheur américain H.T. Goranson.

Giuseppe Melillo

Ton opinion