Actualisé 14.01.2008 à 19:08

Le plaisir procuré par un vin est lié à son prix

Des chercheurs californiens ont démontré que le plaisir ressenti par le cerveau lors de la dégustation d'un vin augmentait par le seul fait de lui attribuer un prix plus élevé.

Ce résultat prouve le pouvoir du marketing, selon une étude publiée lundi.

Les chercheurs de l'Institut d'économie de Californie ont demandé à 21 volontaires de tester cinq différentes bouteilles de Cabernet Sauvignon et de classer leurs préférences. Il s'agissait d'un test en aveugle, la seule information fournie étant celle du prix de la bouteille.

Sans le préciser aux cobayes, les chercheurs leur ont présenté deux fois le même vin, la première fois accompagné du prix réel de la bouteille, la deuxième avec un faux. Ils ont aussi fait passer un Cabernet Sauvignon valant 90 dollars pour un à 10 dollars, et un vin à 5 dollars pour un valant 45 dollars.

Pendant la dégustation, les scientifiques ont scanné le cerveau des volontaires pour enregistrer l'activité neurale du cortex orbito-frontal médian, siège du plaisir lié au goût, aux odeurs et à la musique.

Ce scanner a démontré que si un consommateur est convaincu du prix élevé d'un vin, gage pour lui de qualité, le breuvage est aussi ressenti comme meilleur par le cerveau. Ce facteur subjectif a donc un effet réel sur le cerveau, conclut cette étude publiée dans les «Compte-rendus de l'Académie nationale des sciences». (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!