Actualisé 07.12.2010 à 11:31

Crise en IrlandeLe plan d'aide à 85 milliards validé

Les ministres des Finances de l'UE ont adopté formellement mardi le plan d'aide de 85 milliards d'euros à l'Irlande.

L'Irlande est, après la Grèce, le deuxième pays de la zone euro à recevoir un tel soutien.

L'Irlande est, après la Grèce, le deuxième pays de la zone euro à recevoir un tel soutien.

Les ministres européens ont «adopté la décision concernant l'aide à l'Irlande, ainsi que la recommandation énonçant les conditions» que Dublin doit remplir en échange du plan de sauvetage de l'UE et du FMI, a indiqué une source européenne.

Les grands argentiers de l'Union européenne s'étaient déjà mis d'accord le 28 novembre sur le principe de ce plan. Mais la décision devait encore être formellement validée. Ils ont également précisé mardi les conditions attachées à l'octroi de cette aide.

Après la Grèce

Le plan d'aide de l'UE et du FMI fera de l'Irlande le deuxième pays de la zone euro à recevoir un tel soutien, six mois après la Grèce qui a reçu une promesse de prêts de 110 milliards d'euros (144 milliards de francs) sur trois ans. Il est destiné notamment à renflouer les banques de l'ancien «Tigre celtique», à l'origine de la crise dans le pays.

Sur les 85 milliards d'euros de ce programme de prêts sur trois ans, 35 milliards seront destinés à ce seul secteur, criblé de dettes à la suite de l'éclatement d'une bulle immobilière qui a plongé le pays dans la récession et fait grimper le déficit public national à des sommets.

Effort commun

Les 50 milliards d'euros restants seront destinés à couvrir les besoins budgétaires de l'Irlande. Comme pour la Grèce au printemps, il s'agit d'un effort commun UE-FMI.

Sur le total, 22,5 milliards d'euros seront fournis par le FMI, 22,5 milliards par un instrument de prêts de l'UE, et 22,5 milliards par un Fonds de stabilité de la zone euro et des prêts bilatéraux du Royaume-Uni, de la Suède et du Danemark, qui ne font pas partie de l'Union monétaire.

Dublin va aussi mettre la main au portefeuille. La moitié des mesures d'aide au secteur bancaire (17,5 milliards d'euros) sera financée par l'Etat irlandais. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!