France - Le «plan loup» déclenché après la détection d’un spécimen
Publié

FranceLe «plan loup» déclenché après la détection d’un spécimen

Plusieurs canidés ont été immortalisés par des pièges photographiques dans des communes de Saône et Loire, à 200 kilomètres au nord-ouest de Genève.

1 / 1
Le loup a été vu rôdant dans plusieurs communes de Saône et Loire.
Le loup a été vu rôdant dans plusieurs communes de Saône et Loire.Office français de la biodiversité

La préfecture de Saône-et-Loire a annoncé lundi le déclenchement du «plan loup» après avoir confirmé la présence du canidé dans le département.

«Les experts de l’Office français de la biodiversité (OFB) ont analysé six clichés photographiques pris dans la nuit de vendredi à samedi par les appareils qu’ils avaient posés sur la commune de Flagy. Ces photos confirment la présence d’un loup dans le Clunisois», explique la préfecture dans un communiqué.

«Sur la base de ces analyses», le plan national d’action sur le loup et les activités d’élevage a été activé par le préfet, s’articulant autour de «la protection des troupeaux, l’indemnisation des dégâts, le protocole d’intervention sur le loup», ajoute-t-elle.

«Neuf attaques» de troupeaux d’ovins, constatées ces dernières semaines dans le même secteur à La Vineuse-sur-Frégande, Flagy, mais aussi à Cortevaix, ont été consécutivement requalifiées «loup non écarté», ouvrant ainsi droit à indemnisation pour les éleveurs.

Le préfet Julien Charles a assuré les éleveurs de son soutien et rappelé que la protection des troupeaux «constitu(ait) un préalable obligatoire à la délivrance des autorisations de procéder à des tirs de défense».

Il a reçu lundi en fin d’après-midi une délégation d’éleveurs venus manifester plus tôt à près d’une soixantaine, selon la police, devant la préfecture, à Mâcon.

(AFPE)

Ton opinion