Actualisé 08.10.2012 à 04:28

GenèveLe «plan Maghreb» sera transformé

Ce projet controversé visant à rémunérer des multirécidivistes pour qu'ils retournent chez eux sera inclus dans une politique migratoire globale.

de
Raphaël Leroy

Depuis l'élection de Pierre Maudet au Conseil d'Etat, le 17 juin, plus personne­ au sein de la police, des syndicats de gendarmes ou des députés n'a entendu parler du fameux «plan Maghreb».

Un concept plus global à venir

Proposé l'an dernier par Isabel Rochat, ce projet prévoyait que les ressortissants d'Afrique du Nord multirécidivistes reçoivent une aide de 4000 fr. contre un retour chez eux. Sitôt le programme ­dévoilé, l'Office fédéral des migrations s'y était dit intéressé.

Cette idée controversée est-elle donc enterrée, comme beaucoup le pensent? Selon nos informations, il n'en est rien. Deux personnes travaillent actuellement dessus, mais le magistrat souhaiterait modifier ce plan et le traiter dans une politique migratoire globale.

Silence radio du département

Une information que le Département de la sécurité n'a pas souhaité commenter. Il refuse aussi de nous donner le nombre de bénéficiaires de ce plan. Au printemps dernier, on estimait que seule une dizaine de personnes avaient profité de ce programme.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!