Jura vaudois: Le planeur a été retrouvé; le pilote est décédé
Actualisé

Jura vaudoisLe planeur a été retrouvé; le pilote est décédé

Le planeur qui a disparu mercredi après-midi dans la région de Provence (VD), a été retrouvé. Le jeune pilote, âgé d'une vingtaine d'années, est décédé.

par
cga/mac/ats

Les recherches ont permis de localiser le planeur ce matin vers 11h25 près de la caserne des Rochats, non loin de Provence. A midi, la famille était informée du décès du jeune pilote alémanique d'une vingtaine d'années. Elle a été prise en charge.

Un avion civil, un hélicoptère de la Rega et deux hélicoptères militaires, accompagnés d'une quinzaine de patrouilles des polices vaudoises et neuchâteloises ont participé aux recherches.

Les secours ont passé plusieurs fois au-dessus de l'accident sans remarquer le planeur. C'est un des pilotes d'hélicoptère qui a remarqué l'appareil, vers 11h25, grâce à la réverbération du soleil sur les ailes.

Le planeur était équipé d'une balise de détresse qui n'a pas fonctionné.

Dans le cadre du championnat suisse de vol à voile, le pilote et son planeur ont été portés disparus dans un secteur compris entre Provence et le Mollendruz, mercredi soir.

Pour cette manche du championnat, qui se déroule cette semaine à Yverdon, les compétiteurs devaient effectuer un parcours entre deux balises situées au Mollendruz et dans la région de Balsthal (SO). Le pilote porté disparu a décollé à 13h48 heures et devait revenir dès 16h30 heures dans le Nord vaudois.

Comme il n'était toujours pas de retour en début de soirée, les organisateurs de l'événement ont signalé sa disparition. Deux hélicoptères et deux drones de l'armée ont sillonné la région une bonne partie de la nuit pour le retrouver.

Ce type d'engagement n'est pas la mission première des drones, mais l'armée les a mis à la disposition de la police, comme le Super Puma avec sa caméra infrarouge. «C'est normal», a indiqué à l'ATS Laurent Savary, suppléant du chef de la communication des Forces aériennes.

Les recherches ont dû être interrompues vers 3h. Les secours ont repris à 6h, avec de gros moyens: un avion, quatre hélicoptères, une quinzaine de patrouilles à moto et en voiture.

Le juge du Nord vaudois a ouvert une enquête pénale. Les enquêteurs de la Police cantonale et du Bureau d'enquête sur les accidents d'avion (BEAA) ont été dépêchés sur place. (cga/mac/ats/ats)

Ton opinion