23.10.2020 à 14:55

Aménagements à Lausanne«Le plastique c’est moche, mais ça peut sauver des emplois»

Face à la grogne et à la situation économique, l’Exécutif lausannois a plié. Les cafetiers et restaurateurs ont finalement obtenu le droit d’utiliser des bâches et tentes en plastique pour protéger les clients du froid et de la pluie cet hiver.

von
lvb
Les bâches et tentes en plastique protégeront les clients de restaurants et cafés lausannois du froid cet hiver. 

Les bâches et tentes en plastique protégeront les clients de restaurants et cafés lausannois du froid cet hiver.

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

«Le plastique c’est moche, ça ne va avec rien mais ça peut sauver des emplois», a reconnu le municipal lausannois de l’Économie Pierre-Antoine Hildbrand. Un peu plus d’une semaine après avoir annoncé que seuls les cabines et les chalets seraient acceptés sur les terrasses de cafés et restaurants de Lausanne, l’Exécutif autorise aussi les bâches et tentes en plastique pour protéger les clients du froid cet hiver, comme le révèle «24heures».

Cette décision fait suite notamment à deux articles du «Temps», qui relataient la grogne de certains tenanciers et traitaient la question des élus PS Louis Dana et Muriel Chenaux Mesnier sur la pertinence d’une telle mesure à l’heure actuelle. Le municipal PLR lausannois ajoute que la préférence va toujours à des structures en bois ou transparentes et que «dans un monde idéal, on se passerait volontiers du plastique opaque qui altère la visibilité et donc l’attractivité des rues».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
88 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Corruption

24.10.2020 à 19:36

La bande à Germond a t elle dès actions et des passes droit dans tout les restaurants de la ville. Je leurs rappelle que c’est de la corruption, vu leur statut de politiques et fonctionnaires d’état

COMPARER EST PERMIS

24.10.2020 à 18:30

Que pensez-vous de cette information concernant la grippe de 2015 par la RTS, article datant du 22 janvier 2016 ???: "Une augmentation inattendue du nombre de décès a été constatée en 2015 en France (+7,3%) et en Italie (+10%), selon des statistiques publiées ces derniers jours. Selon les chiffres de l'Office fédéral de la statistique (OFS), un phénomène similaire est observé en Suisse. "Cette année, la grippe a tué PLUS QUE D'HABITUDE, mais l'augmentation de 7,4% des décès (ce qui correspond à plus de 4600 PERSONNES, ndlr) n'est pas très surprenante", explique Philippe Wanner, de l'Institut de démographie de l'Université de Genève. "Il s'agit de personnes plutôt âgées, qui SERAIENT PROBABLEMENT décédées en 2016 ou en 2017", précise-t-il.

Hervy

24.10.2020 à 18:03

Mais que font les "écolos" et leurs amis bobos, pour interdire le plastique loin d'être écologique ? Rien parce cela ne touche pas la classe moyenne directement, qu'elle assèche à coûts de taxes, pour la renvoyer dans la misère, dont elle s'était détachée il y a quelques dizaines d'années...L'écologie à bon dos, surtout à deux vitesses, n'est-ce pas Germond et vos acolytes ?