05.11.2020 à 14:24

GenèveLe PLR exige la réouverture de tous les commerces et activités

Les libéraux-radicaux estiment, qu’au vu des plans de protection appliqués, il n’y a pas de raisons de maintenir un certain nombre d’enseignes closes.

von
Maria Pineiro
Comme en mars, de nombreuses enseignes ont dû fermer leurs portes lundi à Genève, pour une durée d’un mois. (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Comme en mars, de nombreuses enseignes ont dû fermer leurs portes lundi à Genève, pour une durée d’un mois. (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

KEYSTONE

Le PLR s’oppose aux mesures de semi-confinement entrées en vigueur lundi soir à Genève. Une motion a été déposée en urgence au Grand Conseil exigeant «la réouverture immédiate de l’ensemble des commerces genevois (commerces de vente au détail et les marchés) et la levée d’interdiction des activités tels que coiffeurs, esthéticiens, barbiers, tatoueurs, pour autant que ces derniers respectent un plan de protection adéquat». Les bars et restaurants font partie du lot.

Par voie de communiqué, le parti s’inquiète des conséquences économiques des fermetures imposées par le Conseil d’Etat. S’il dit ne pas être «opposé à ce que des mesures soient prises» et soutenir «pleinement l’action des autorités dans le cadre de la lutte contre la pandémie». le PLR «s’interroge sur la nécessité de fermer certains commerces alors que ces derniers ont pris toutes les mesures adéquates permettant la consommation en toute sécurité». Les libéraux radicaux en veulent pour preuve que «les chiffres d’infection peinent manifestement à démontrer des contaminations dans les commerces». Une situation qui serait considérée par les commerçants comme «une forme de sanction face à des efforts considérables et efficaces consentis». D’autre part, le PLR souligne que les commerces romands, et notamment vaudois, étant restés ouverts, les fermetures du bout du lac constituent une forme de distorsion de concurrence et menacent 10% des emplois du canton.

Enfin, le PLR estime nécessaire de faire en sorte de disposer, à l’échelle cantonale d’une «vraie cartographie des clusters et des cas et de les communiquer de manière transparente, ce qui permettrait aux entreprises et à la population de comprendre et d’adhérer pleinement aux mesures prises par les autorités». Dimanche, lors de l’annonce du semi-confinement, le conseiller d’Etat Mauro Poggia avait admis que l’origine d’une majorité des infections était désormais inconnue à cause de la très forte augmentation de cas à traiter. Le magistrat avait insisté sur le fait que le but des fermetures était «de diminuer au maximum la vie sociale des Genevois, afin de ralentir la transmission du virus.»

Pierre Maudet s’aligne

Jeudi après-midi, sur les réseaux sociaux le conseiller d’Etat Pierre Maudet a affirmé qu’il n’y avait eu «aucun cluster avéré» dans les commerce ces dernières semaines. Il en conclut que le risque d’infection au Covid-19 y est très faible et informe qu’il veut éviter que les gens aient une raison de sortir de chez eux. L’élu se positionne lui aussi pour une réouverture des commerces, affirmant qu’il s’est opposé au Conseil d’Etat sur cette question dimanche dernier et répétée mercredi.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
470 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

anticalcaire

06.11.2020 à 17:57

c'est quoi ce parti PRL-UDC peut pas être les deux c'est soit l'un soit l'autre mais pas les deux la bigamie en Suisse est interdit alors un bon nettoyage en prériode de crise sanitaire ce serait le moment idéal par ce que il y a des citoyens de ce pays qui soit aimerait voter pour le PLR non UDC ou le UDC non PLR ces fusions sont ridicules et de manque total de personalité et de réelle culture les bi nationals on en veut pas

1603

06.11.2020 à 14:03

Au moins les socialistes ne veulent pas faire travailler les suisses jusqu'à 70 ans, avec leur rente 2e LPP revue à la baisse et les socialistes ne refusent pas systématiquement d'augmenter les rentes misérables AVS de nos aînes.

vous allez faire fuir votre électorat le PLRudc

06.11.2020 à 13:14

Est-ce si sorcier pour que le PLR comprenne les enjeux et la situation sanitaire catastrophique ? Très déçu de voir le manque d'égards pour la santé de la part du PLR et de l'UDC - moi qui votait souvent pour eux. A contre coeur, je donnerais dorénavant mon vote à la gauche, car malgré les pistes cyclables etc etc, au moins la santé et les moyens de l'Etat sont préservés avec la gauche.