Actualisé 10.03.2015 à 16:26

Péréquation financière

Le PLR regrette l'absence d'élus des cantons riches

Le PLR Genève dénonce l'absence des conseillers nationaux Carlo Sommaruga (PS) et Yves Nidegger (UDC) lors du vote, mardi matin, sur les nouveaux critères de la péréquation financière.

Les absences de Sommaruga (à gauche) et de Nidegger lors du vote ont été décriées par le PLR genevois.

Les absences de Sommaruga (à gauche) et de Nidegger lors du vote ont été décriées par le PLR genevois.

Une modification permettant de mieux tenir compte des centres urbains a été refusée par 94 voix contre 93. «Occupés à parader plutôt qu'à défendre les intérêts de Genève au Parlement, ces deux absents ont ainsi privé notre canton de 60 millions de francs, alors même qu'il peine à équilibrer son budget cantonal et est frappé par les conséquences du franc fort. Une telle irresponsabilité est lourde de conséquences pour notre canton», déplore le PLR Genève.

Carlo Sommaruga a précisé à l'ats qu'au moment du vote, il assistait, en tant que président de la commission de politique extérieure du Conseil national, à la visite du président palestinien Mahmoud Abbas à Berne. Il lui était donc impossible de sortir de la réunion pour aller voter. Mahmoud Abbas a rencontré mardi les présidents des deux Chambres du Parlement.

Les deux Genevois n'étaient pas les seuls élus de cantons riches à n'avoir pas participé à ce vote, sans pour autant être excusés. Les Zurichois Jacqueline Fehr (PS) et Alfred Heer (UDC) ainsi que le Vaudois Jacques Neirynck (PDC) étaient absents lors de ce vote important pour les finances de leurs cantons. (ats)

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!