Zurich: Le PLR Ruedi Noser gagne la bataille des Etats
Actualisé

ZurichLe PLR Ruedi Noser gagne la bataille des Etats

Ruedi Noser passe du National au Conseil des Etats. Les Zurichois l'on préféré ce dimanche au Vert Bastien Girod.

Ruedi Noser (PLR/ZH)savoure sa victoire.(Dimanche 22 novembre 2015)

Ruedi Noser (PLR/ZH)savoure sa victoire.(Dimanche 22 novembre 2015)

Ruedi Noser passe du Conseil national au Conseil des Etats. Les Zurichois ont largement élu dimanche le libéral-radical à la Chambre des cantons. L'entrepreneur de 54 ans a devancé dimanche au second tour le Vert Bastien Girod et l'UDC Hans-Ueli Vogt, nettement battu.

Le candidat du PLR a obtenu 150'548 voix. Le taux de participation au scrutin a atteint 38,73%.

Populaire et proche du centre de l'échiquier politique, Ruedi Noser a rassemblé un large électorat autour de son nom. Ancien candidat au Conseil fédéral, le politicien aux racines terriennes glaronaises était notamment soutenu par le PDC au second tour. Une minorité d'électeurs de centre-gauche l'a sans doute aussi élu.

Girod surprenant, Vogt décevant

En terminant second avec 106'946 suffrages, le jeune conseiller national Bastien Girod réalise un score plus qu'honorable pour un Vert dans un canton bourgeois. Officiellement soutenu par le PS, il a même dépassé Hans-Ueli Vogt entre les deux tours, malgré l'appel de quelques poids lourds socialistes à élire Ruedi Noser pour faire barrage à l'UDC.

Avec 74'758 voix, le candidat de l'UDC réalise un score décevant. Une partie de son propre électorat craignait peut-être qu'un second politicien de gauche ne devienne sénateur zurichois après Daniel Jositsch (PS), le 18 octobre. Elle a donc probablement préféré donner sa voix à Ruedi Noser pour empêcher une élection de Bastien Girod.

Père de l'initiative de l'UDC pour la suprématie du droit suisse sur le droit international, Hans-Ueli Vogt siégera en revanche au Conseil national. Il y a été élu le mois dernier. Professeur de droit économique, ce quadragénaire atypique au sein de son parti - urbain, gay et peu enclin aux provocations populistes - y représentera une nouvelle génération plus intellectuelle.

Hans-Ulrich Bigler au National

Ruedi Noser succède à son collègue de parti Felix Gutzwiller qui s'est retiré du Conseil des Etats après deux mandats. Son élection fait un autre heureux au PLR. Hans-Ulrich Bigler lui succédera en effet au Conseil national. Le directeur de l'Union suisse des arts et métiers (USAM) avait dirigé la campagne référendaire contre la révision de la loi sur la radio/tv au printemps dernier.

Le canton de Zurich sera ainsi représenté au Conseil des Etats par un libéral-radical et un socialiste. Daniel Jositsch (PS) occupera en effet le fauteuil occupé jusque-là par la Vert'libérale Verena Diener qui a renoncé à se représenter.

Conseiller national jusque-là, le professeur de droit pénal a créé la sensation en se faisant élire dès le premier tour. Le PS zurichois n'avait pas eu de représentant à la Chambre des cantons depuis le départ d'Emilie Lieberherr en 1983. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion