Actualisé

FootballLe plus âgé de l'histoire, c'est lui!

Titularisé face à l'Arabie Saoudite, Essam El-Hadary est devenu le joueur le plus âgé de l'histoire de la Coupe du monde, à 45 ans 5 mois et 10 jours.

Essam El-Hadary devient le nouveau «papy» de la Coupe du monde.

Essam El-Hadary devient le nouveau «papy» de la Coupe du monde.

Keystone

Le doyen des «Pharaons» est plus que jamais immortel! Le mythique gardien égyptien Essam El-Hadary, aligné d'entrée de jeu face à l'Arabie Saoudite, est devenu, à 45 ans 5 mois et 10 jours, le joueur le plus âgé à disputer une phase finale de Coupe du monde.

Déjà légendaire sur le continent africain, El-Hadary a fini par enfin marquer l'histoire du Mondial... même si l'attente fut longue. Car malgré quatre CAN à son palmarès (1998, 2006, 2008, 2010) et plus d'une vingtaine de trophées décrochés, le portier n'avait jamais pu disputer jusqu'à présent le plus grand tournoi de la planète, compétition qui se refusait à l'Égypte depuis 1990.

L'hommage de Mondragon

Mais plus d'un quart de siècle plus tard... et deux matches du Mondial 2018 passés sur le banc, sa patience a finalement été récompensée par un drôle de record du monde: titularisé contre l'Arabie Saoudite, il devient le joueur le plus âgé à disputer une Coupe du monde, effaçant la marque détenue par le gardien colombien Faryd Mondragon (43 ans) depuis 2014.

«C'est un peu triste pour moi mais s'il le fait, il faudra lui tirer notre chapeau parce qu'arriver à disputer une Coupe du Monde à 45 ans, c'est vraiment une valeur ajoutée», avait rendu hommage le Colombien au début du tournoi.

L'Égyptien, qui avait notamment écoeuré Didier Drogba lors d'une séance de tirs aux buts épique en 2006, raffole surtout des duels sur penalty. Au point de dire qu'il exerce un vrai impact psychologique sur ses adversaires? «Peut-être, admet Paulo Duarte, le sélectionneur du Burkina Faso, Le fait qu'il soit au centre de toute l'attention de l'Égypte, avec ses prières, son expérience, peut-être en effet qu'il déverse une force mentale sur ses camarades.»

Cela n'a toutefois pas suffi à l'Égypte, éliminée dès le premier tour. Rendez-vous quand même en 2022 pour le prochain Mondial. Avec El-Hadary?

(nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!