Etats-Unis: Le policier qui a brutalisé des ados a démissionné
Actualisé

Etats-UnisLe policier qui a brutalisé des ados a démissionné

Vendredi, l'intervention musclée des forces de l'ordre menée contre une poignée de jeunes avait dégénéré. Un des policiers avait dégainé son arme. D'abord suspendu, il a démissionné.

Le recours démesuré à la force par les policiers avait suscité des manifestations.

Le recours démesuré à la force par les policiers avait suscité des manifestations.

Le policier qui avait dégainé son arme face à des adolescents désarmés dans une petite ville du Texas a finalement démissionné, a annoncé mardi le chef de la police locale. Il avait, dans un premier temps, été suspendu.

«Nous sommes tenus à des standards élevés pour les actions que nous effectuons dans le cadre de notre travail», a déclaré Greg Conley, chef de la police de McKinney, lors d'une conférence de presse.

«Eric Casebolt a démissionné de la police de McKinney», situé à une cinquantaine de kilomètres au nord de Dallas, a-t-il ajouté, qualifiant le comportement du policier d'«indéfendable».

«J'avais douze policiers sur place et onze d'entre eux se sont comportés comme le veut leur formation», a-t-il relevé. «Comme la vidéo le montre, (Eric Casebolt) était incontrôlable pendant l'incident.»

Un peu plus tôt, l'avocate du policier, Jane Bishkin, avait indiqué à des médias que son client avait pris la décision de démissionner «après une rencontre avec le service des affaires internes concernant les éventuels chefs d'accusation qui pourraient être émis contre lui».

Vidéos virales

Des images amateur de l'intervention des forces de l'ordre, filmée sous plusieurs angles, sont devenues virales sur internet et ont relancé la polémique sur l'usage excessif de la force par la police aux Etats-Unis.

L'incident s'est déroulé vendredi soir lorsque la police est intervenue après avoir reçu plusieurs appels concernant des troubles causés par des adolescents, en très grande majorité noirs, à une piscine de quartier.

Plusieurs unités de la police ont répondu et «les officiers ont fini par avoir le contrôle de la situation», avait précisé la police dimanche.

Mais les images, publiées plus tard sur le site YouTube, montrent notamment un policier intimant en criant à certains jeunes de s'allonger au sol.

Au milieu de la confusion et des cris, des jeunes se déplacent dans tous les sens tandis que des policiers tentent de maîtriser la situation, un policier agrippe une adolescente en maillot de bain, la plaque au sol et la traîne sur une petite distance. Puis il se lève, dégainant son arme qu'il pointe vers deux jeunes garçons qui s'étaient approchés.

Les actions «d'une seule personne»

«Cette vidéo a fait naître des inquiétudes sur lesquelles la police de McKinney est en train d'enquêter», avait-t-elle indiqué dimanche.

«Les actions d'une personne ne définissent pas notre communauté dans son ensemble», a relevé mardi le maire de la ville Brian Loughmiller, lors d'une conférence de presse commune avec Greg Conley.

Plusieurs cas de violences policières et bavures ayant entraîné la mort d'hommes noirs non armés depuis l'été dernier ont ravivé les tensions raciales aux Etats-Unis, provoquant de nombreuses manifestations qui ont parfois dégénéré en émeutes comme à Ferguson (Missouri) et Baltimore (Maryland).

(afp)

Ton opinion