Actualisé 26.01.2020 à 07:24

Suisse

Le porno violent augmente les risques d'agression

Des recherches scientifiques montrent que la consommation de pornographie dure favorise un comportement sexuel répréhensible, dévoile la NZZ.

Keystone/Martin Ruetschi

La consommation de pornographie augmente le risque de commettre une agression sexuelle, rapporte la NZZ am Sonntag. Le journal se base sur des recherches scientifiques ainsi que sur l'expérience pratique de thérapeutes.

«Sur la base de diverses études et méta-études, on peut dire que la consommation de pornographie, en particulier la consommation de pornographie violente, peut favoriser les comportements sexuels criminels», affirme Andreas Hill, médecin-chef à la clinique psychiatrique universitaire de Zurich.

L'organisation Mannebüro Zurich explique, quant à elle, avoir connaissance d'hommes qui consomment de la pornographie violente et reproduisent ensuite les pratiques qu'ils ont vues. «La plupart du temps, ils sont terrifiés par ce qu'ils font», affirme un sexologue, consultant pour l'organisation.

En Suisse, le nombre d'hommes qui ont été dénoncés pour pornographie illégale a augmenté d'environ 70% au cours des dix dernières années, ajoute la NZZ. Il s'agit principalement d'achat, de vente ou de possession de photos ou vidéos violentes ou impliquant des jeunes ou des enfants. En outre, le nombre d'accusations de viol et d'agression sexuelle ainsi que de harcèlement sexuel a également augmenté au cours des dix dernières années, respectivement de 12 et 5%.

Le journal cite en outre une psychologue et sexologue zurichoise qui a rédigé une thèse sur ce sujet. Selon Ursina Brun del Re, 93 % des hommes et 57 % des femmes ont déclaré avoir consommé de la pornographie au moins une fois au cours de l'année écoulée.

(NewsXpress)
Trouvé des erreurs?Dites-nous où!