Actualisé

Attentat de RomeLe portier blessé est un ancien garde suisse

Le Valaisan Andreas C. a servi de garde du corps au pape Jean-Paul II, selon «Blick». Le journal a recueilli les confidences de son ancien commandant, le PDC lucernois Pius Segmüller.

par
aia
En mai 2004, Andreas C. servait encore de garde du corps au pape Jean-Paul II.

En mai 2004, Andreas C. servait encore de garde du corps au pape Jean-Paul II.

Il a les pieds sur terre, le cœur sur la main et dit franco ce qu'il pense. C'est un type bien, solide, de confiance. C'est ainsi que le conseiller national lucernois Pius Segmüller, 58 ans, décrit Andreas C., le portier de l'ambassade de Suisse à Rome qui a été grièvement blessé à la main gauche par un coli piégé la semaine dernière.

A 27 ans, rapporte le journal alémanique «Blick», Andreas C. quitte sa commune valaisanne de Stalden pour s'enrôler comme garde suisse au Vatican. Il y fait la connaissance de Pius Segmüller, alors commandant de la Garde. Andreas C. devient capitaine et sert de garde du corps civil au pape. Amoureux de la capitale italienne, il s'y marie. Loyal, il s'engage comme portier et concierge à l'ambassade de Suisse en 2004.

C'est là qu'Andreas C., alors âgé de 53 ans, est grièvement blessé à la main gauche, jeudi dernier. Un coli mystérieux adressé à l'ambassade atterrit sur son bureau. Au moment d'en vérifier le contenu, il explose, déchiquetant la main de l'employé. L'amputation le menace, mais les chirurgiens italiens réussissent à sauver sa main.

«D'après ce que j'ai entendu, Andreas va mieux », confie Pius Segmüller au «Blick»

Un colis explosif livré à l'ambassade de Suisse à Rome jeudi 23 décembre avait fait un blessé grave, qui a été transporté à l'hôpital par les services de secours. Il s'agissait d'un Suisse de 53 ans. Il devrait pouvoir récupérer une bonne partie de l'usage de sa main gauche, avait indiqué vendredi l'établissement hospitalier.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!