Genève: Le pot de départ d'un haut fonctionnaire fait tiquer
Actualisé

GenèveLe pot de départ d'un haut fonctionnaire fait tiquer

Des élus s'offusquent du faste de la cérémonie pour le départ à la retraite d'un cadre de l'administration, récemment épinglé par la Cour des comptes.

par
dra
La mairie de la Ville de Genève, au Palais Eynard.

La mairie de la Ville de Genève, au Palais Eynard.

Google

Pour son départ à la retraite, chaque employé de la Ville de Genève a droit à une fête, payée par la commune. Une directive fixe le nombre d'invités et le prix par personne de la réception, en fonction du rang hiérarchique du jeune retraité. Mais la cérémonie organisée lundi dernier pour le départ du directeur général de la Ville fait grincer des dents. En cause: son coût supposé et le lieu des festivités. Un conseiller municipal entend poser une question orale lors de la prochaine séance plénière, indique la «Tribune de Genève».

Le PLR Guy Dossan peine à croire que les frais par personne fixés par le règlement (15 fr.) aient pu réellement couvrir les mignardises et les pains surprises servis aux convives. Plusieurs élus s'offusquent aussi d'une telle réception dans le prestigieux foyer du Grand Théâtre tout juste rénové, plutôt que dans les locaux de la mairie, au Palais Eynard. Un tel faste est, selon eux, mal venu dans le contexte de la récente affaire des frais douteux des conseillers administratifs de la Ville. D'autant plus que le directeur général fêté lundi soir a lui aussi été épinglé par la Cour des comptes pour ses dépenses professionnelles.

Ton opinion